NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Darfour: Un accord de paix signé au Qatar

Par Ali Traore - 19/07/2011

Le "Document pour la paix au Darfour" a été conclu entre le gouvernement du président Omar el-Béchir et le MJL, en présence du Premier ministre centrafricain A. Touadéra

 

Les frères soudanais sont fatigués de s’entre-tuer. Pour matérialiser cette volonté, le gouvernement du Soudan et le Mouvement pour la libération et la justice(MJL) ont signé un accord pour la paix au Darfour, le 14 juillet 2011 à Doha au Qatar en présence de la communauté internationale. La signature de cet accord intervient après plus de trente mois de négociations sous l’égide des Nations unies, de l’Union africaine, du Qatar et de la Ligue arabe. C’était en présence du ministre burkinabè des Affaires étrangères, Djibrill Bassolé négociateur conjoint de l’Union africaine et des Nations unies pour le Darfour. C’est sous sa conduite que les négociations qui ont pratiquement duré trois années viennent de permettre la conclusion d’un accord sur l’instauration d’un processus interne de dialogue et de consultation au Darfour, dont l’acte majeur est la cérémonie de signature de l’accord de paix entre le gouvernement soudanais et le Mouvement pour la libération et la justice.

Le Qatar a fortement soutenu la conduite et la signature de cet accord. Et le pays n’entend pas baisser les bras, car il promet de créer une banque du développement du Darfour, un fonds qui servira à financer les projets et programmes de développement de cette partie du Soudan pour un mieux- être des populations. Le premier responsable du pays, Sheikh Hamad bin Khalifa Al Thani, Emir du Qatar, a salué la bonne volonté des deux parties signataires. Il a souligné que cet accord est un début qui augure le retour de la paix au Darfour. L’accord est un document préparé, accepté et adopté par toutes les parties, a laissé entendre l’Emir du Qatar. Avant toute chose, il a appelé les deux parties à inscrire les intérêts du Soudan avant les intérêts personnels.

 


© presidencetchad.org
La table des négociation à Doha au Qatar
Prenant la parole, le représentant du gouvernement soudanais a indiqué que cet accord est le fruit d’une volonté politique qu’ils comptent mettre en application point par point. Le document signé contient cinq chapitres. Dans ses grandes lignes, l’accord de Doha pour la paix au Darfour met l’accent sur la protection des droits humains, la justice, le partage du pouvoir, la participation de tous les Soudanais à la gestion du pouvoir, une meilleure répartition des richesses et des ressources, etc. Le leader du MJL, le docteur El Tigani Mohamed Ateem a, avant tout, rendu hommage à toutes les victimes du conflit darfourien avant de relever que son mouvement et lui sont engagés sur le chemin de la paix quel que soit le prix à payer. L’accord de Doha est le résultat des négociations d’une vingtaine de mouvements rebelles réunis au sein du MJL pour négocier avec le gouvernement soudanais. Nous avons décidé de nous engager dans le processus pour trouver une solution au pays. Nous avons fait preuve de patience pour parvenir à une solution juste et durable, a indiqué le leader de MJL.

Le retour des réfugiés et des déplacés, une priorité
Il a par ailleurs insisté sur le retour des déplacés et des réfugiés de guerre du Darfour avant d’appeler tous les Soudanais à se donner la main pour la construction de leur pays. Vu les efforts de l’Emir du Qatar pour la paix au Soudan et à travers le monde, le chef du MJL a estimé qu’il mérite le prix Nobel de la paix. Pour le président soudanais, Omar el- Béchir, la signature de l’accord est un événement historique car cela met fin à une situation malheureuse où on a «vu le frère soudanais tuer son frère, l’ami soudanais tuer son ami(…)». Toutefois, nous allons au-delà de tout cela pour tourner la page, ouvrir une nouvelle page de paix que nous avons fabriquée de nos propres mains, a déclaré le président Béchir. Il a, lui aussi, appelé au respect de l’accord qu’il promet de mettre en œuvre chapitre par chapitre.

 


Lors de la cérémonie d'indépendance du Sud-Soudan
La présence des présidents Idriss Deby Itno du Tchad n’est pas passée inaperçue. Le Premier ministre de la République centrafricaine et le vice-Premier ministre de l’Ethiopie ont également assisté à la cérémonie de signature de l’accord de paix. Comme pour marquer les attentes des populations des deux camps signataires de l’accord, un nombre important de Soudanais, côté gouvernement et côté darfourien, ont fait le déplacement de Doha. L’entrée de chaque chef de délégation et son discours ont été fortement applaudis par son camp, accompagnés de slogans. Sans comprendre l’arabe, langue dans laquelle ces cris et autres slogans étaient émis, l’on a eu l’impression qu’il s’agissait de cris de guerre.

Chose qui montre que la situation de paix est encore très fragile et a besoin d’accompagnement et de tolérance, surtout que, même si le Mouvement pour la libération et la justice est parvenu à un accord avec le pouvoir de Khartoum, il reste tout de même des groupuscules armés parmi lesquels le Mouvement pour la justice et l’égalité (MJE) qui refuse de déposer les armes. Mais tout compte fait, on peut dire que l’espoir est permis. Tous les représentants de la communauté internationale (ONU, UA, OCI, Ligue arabe) présents à la cérémonie de signature de l’accord de paix pour le Darfour ont promis, devant microphones et caméras, de s’engager fortement, pour soutenir cet accord de paix, pour des lendemains meilleurs au profit des Darfouriens, voire tous les Soudanais.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués