INTERVIEW  |    

Le vice-capitaine de la Centrafrique, Romaric Lignanzi fait le point

Par Patrick Juillard, Football365.fr - 11/07/2011

A l’inverse de ses coéquipiers, le milieu défensif évolue sur le continent et est le capitaine de l’US Bitam (Gabon). Il parle de son avenir et celui des Fauves, toujours en course pour la CAN

 

Romaric, le Championnat du Gabon touche à sa fin. Où en êtes-vous avec l’US Bitam?
Il reste trois matches à jouer, nous sommes cinquièmes. Mais on nous a enlevé dix points. Chaque équipe a droit à cinq étrangers. Il y avait un joueur litigieux dans notre effectif…

L’USB s’est aussi illustrée en Ligue des Champions, en éliminant les Astres de Douala…
Oui, c’est un bon souvenir. Malheureusement, nous avons été éliminés au tour suivant, sur un but non valable. L’arbitrage est un vrai problème en Afrique...

Vous êtes en fin de contrat, et votre coéquipier gabonais André Biyogho Poko va être mis à l’essai par les Girondins de Bordeaux. Cela doit vous donner des idées…
Oui. Depuis que j’ai commencé le football au pays, mon ambition est d’évoluer en Europe. J’ai ça dans ma tête depuis l’enfance.

Plusieurs internationaux centrafricains ont déjà franchi le pas. En parlez-vous ensemble lors des rassemblements des Fauves?
Oui, on a beaucoup échangé. Je sais comment ça se passe, cela m’aidera à m’adapter plus vite.

 


© footafrica365.fr
Romaric Lignanzi
Vous n’envisagez visiblement pas de rempiler à l’USB…
L’USB m’a déjà proposé de continuer. J’ai dit non. Je pense que si on se qualifie pour la CAN, je n’aurai pas de mal à me trouver un contrat.

Les Fauves sont en tête du groupe D, à égalité de points avec le Maroc, que vous recevez début septembre à Bangui, avant d’aller en Algérie. Comment allez-vous préparer ces deux matches?
On doit jouer un amical, contre Malte je crois, au mois d’août… Pour l’instant, on est focalisé sur le match contre le Maroc. Au match aller, on avait fait match nul (0-0) là-bas. Mais on ne va pas jouer la même équipe du Maroc en septembre. Les joueurs ne sont plus les mêmes, ils ont aussi un nouvel entraîneur qui a repris les choses en mains. Ce ne sera donc pas facile, mais on va tout faire pour gagner ce match et se qualifier.

C’est en quelque sorte le match de votre vie…
On peut dire ça. Si on se qualifie, on fera exister le football en République centrafricaine. On n’a pas encore eu dans notre pays de joueur emblématique, ayant joué dans un grand club, comme le PSG, le Real Madrid ou Manchester United…

On sent une grande unité dans l’équipe nationale. D’où vient cette cohésion?
L’équipe n’a pas changé depuis les cadets et les juniors. On se connaît très bien. Cela nous a permis de développer des bons automatismes.

 

La sélection est dirigée par un coach français, Jules Accorsi, qui est peu connu dans son pays. Pouvez-vous nous en dire plus sur cet entraîneur?
Ca se passe bien avec lui. Il est gentil, il est à l’écoute. On le sent proche de nous. Il n’a pas forcément les moyens d’autres sélections pour se déplacer, mais il nous appelle souvent. On fait avec ce qu’on a!

Votre victoire contre l’Algérie, en octobre dernier, a traumatisé tout un pays. Vous êtes-vous surpris vous-mêmes ce jour-là?
C’est vrai que cela restera un grand souvenir. L’Algérie venait de jouer la Coupe du monde. Arriver à gagner contre une équipe qualifiée pour le Mondial m’a empli de bonheur. Cela nous a aidé à prendre conscience de nos possibilités et de nos chances de nous qualifier pour la phase finale.

Vous avez autant de points que le Maroc, mais un goal-average beaucoup moins bon. Vous allez essayer de rétablir l’équilibre contre les Lions de l’Atlas?
On vise d’abord la victoire. On ne pense pas plus loin. Mais si on peut gagner sur un gros score, c’est du bonus.

Le match de la dernière journée, en Algérie, pourrait être décisif. Vous sentez-vous prêt à jouer devant un stade archicomble rempli d’un public passionné comme le public algérien?
On ne joue pas en fonction du public. On joue pour nous-mêmes. Sinon, ce n’est même pas la peine de disputer ce match!
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués