FOOTBALL   |     AUTRES SPORTS  |     SPéCIALE CAN 2013  |    

Centrafrique-Festi’Univ: La plaidoirie en sept points du président de l’ANECA

Par Fleury Koursany - 06/07/2011

La 6ème Edition du Festival Universitaire se tient du lundi, 4 au 7 juillet 2011 à l’Université de Bangui

 

En sept points, le Président de l’Association Nationale des Etudiants Centrafricains (ANECA), Dildas De-Karem Benam a plaidé le sort des étudiants centrafricains. Entre autres points, la réhabilitation, documentation et informatisation de la bibliothèque, la réhabilitation du campus universitaire, la construction des entrées couchées dans les périphéries de l’Université, le décaissement de 20 millions Fcfa pour l’agrandissement du Restaurant Universitaire, l’augmentation de l’enveloppe allouée pour les bourses d’études nationale et internationale, la prise en charge des études de troisième cycle à l’Université de Bangui et la construction de 2 hangars de 1000 places chaque année. Sept points pour lesquels le gouvernement centrafricain est sollicité pour chercher les voies et moyens afin de satisfaire les exigences estudiantines.

 


© acap-cf.info
Images de la cinquième édition de Festuniv à Bangui
Justifiant le choix du thème de réflexion pour cette 6ème édition du Festi-Univ, «la place de la jeunesse dans le processus de réconciliation nationale», le président de l’ANECA a fait savoir que la jeunesse estudiantine entend profiter des quatre jours de cette semaine culturelle pour réfléchir en profondeur sur cette thématique et y apporter sa contribution. Car l’objectif étant de faire de la République Centrafricaine, une terre de paix, condition préalable à tout développement. Et comme la paix précède le développement, le président de l’ANECA a invité les uns et les autres à taire leurs querelles intestines pour fumer ensemble, le calumet de la paix. Le président centrafricain pour sa part, et répondant aux préoccupations soulevées par le président de l’ANECA a instruit le chef du gouvernement de tout mettre en œuvre dans la mesure des possibilités du gouvernement pour apporter des débuts de réponse aux sollicitations estudiantines.

Le chef de l’Etat, abordant lui aussi le thème de cette semaine culturelle a déclaré que seule une réconciliation fondée sur la vérité et la justice peut apporter la paix au peuple centrafricain pour le développement durable de son pays. Mais, ajoute le président centrafricain, ce développement ne peut se réaliser aussi que si les ressources humaines sont bien formées. C’est le rôle assigné à l’Université de Bangui et à tous ceux qui œuvrent dans le domaine éducatif centrafricain. A cet effet, le chef de l’Etat a invité les professeurs, proviseurs et tout le corps rectoral à mettre en place des bons projets académiques pour l’excellence de nos élèves et étudiants. Il en a profité pour inviter la jeunesse estudiantine à réfléchir avec réalisme sur le thème choisi pour cette sixième édition afin d’être les pionniers de la réconciliation nationale en République Centrafricaine. Le programme de ce Festi’Univ prévoit des conférences-débat, des rencontres sportives dont les finales sanctionneront la clôture de ce Festival universitaire 2010-2011.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués