NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Le Premier ministre Touadéra satisfait de la table de Bruxelles

Par Kpangbandjé - 30/06/2011

Les partenaires ont remarqué que la RCA a fait beaucoup de progrès et qu’elle mérite d’être appuyée pour la suite des actions

 

Le premier ministre centrafricain Faustin Archange Touadéra à la tête d’une importante délégation, après un long voyage qui l’a conduit simultanément à New-York aux Etats unis pour le Sommet sur le sida qui s’est tenu du 8 au 10 juin et à Bruxelles en Belgique à la table ronde qui s’est tenue du 17 au 18 juin 2011, était de retour à Bangui. Depuis l’aéroport Bangui M’poko, le chef du gouvernement Touadéra a animé un point de presse où il était assisté de M. Fidèle Gouandjika, Ministre de l’agriculture et du Ministre d’Etat au plan et à l’économie M. Sylvain Maliko.

Lors de ce point de presse, le Chef du gouvernement a eu à retracer de manière brève le parcours de l’équipe centrafricaine. Contrairement à l’attente des journalistes mais aussi de la population par rapport à la déclaration à chaud du ministre porte-parole du gouvernement qui a dit en sangö « nguinza aké ga pan», littéralement traduit par «il y aura beaucoup d’argent», M. Touadéra n’a aucunement signifié l’apport en chiffre de leur mission de Bruxelles. Or, il n’a cessé de dire que la mission est une réussite pour le gouvernement centrafricain, sans autant le prouver. Par ailleurs, M. le Premier ministre a largement laissé la presse sur sa soif, en les renvoyant à une éventuelle autre conférence de presse pour les détails. A la question des journalistes de savoir quel est l’engagement des partenaires de la République Centrafricaine en termes de chiffre à la Table Ronde de Bruxelles afin de relancer le DSRP2, M. Touadéra a balbutié pour aller chercher des termes et échapper à l’interrogation d’ailleurs de grande envergure, conformément à la déclaration de M. Ngouandjika depuis Bruxelles où celui-ci a dit que dès leur retour à Bangui, l’argent va couler à flot, ce qui explique que la mission est réussie, donc, on ne peut tâtonner pour trouver de réponses à cette interrogation.

 


© journaldebangui.com
Le PM Touadéra
Selon M. Touadéra, la République Centrafricaine a eu la présence de plusieurs partenaires et de plus de 140 institutions. Les partenaires ont remarqué que la RCA a fait beaucoup de progrès dans ce cadre et qu’elle mérite d’être appuyée pour la suite des actions. Le document soumis à leur appréciation a été approuvé et les partenaires l’ont apprécié. Il y a eu beaucoup d’annonces et certains partenaires ont même différé leur programmation. C’est d’ailleurs pour tout ceci que le chef du gouvernement centrafricain a tiré cette conclusion cynique comme quoi «la table ronde de Bruxelles est un véritable succès parce l’objectif poursuivi est largement atteint». Ce qu’il faut retenir, si le Premier ministre pouvait renvoyer tout détail de cette mission sobre à une éventuelle conférence de presse, rien ne l’empêche au moins de situer la presse sur ce qu’ils ont obtenu de Bruxelles mais s’il ne l’a pas fait…

Par ailleurs, lors de la restitution de cette mission à la presse, M. Touadéra a présenté les avantages de sa mission à New York pour le sommet sur le SIDA. Il a mis à profit cette mission au cours de laquelle il a rencontré et échangé avec le Secrétaire Général des Nations-Unies Ban Ki-Moon sur les questions de la table ronde, le problème du DDR (désarmement, démobilisation et réinsertion), la coopération d’appui et d’autres programmes et aussi pour le remercier des élections qui s’étaient déroulées en République Centrafricaine. Il a eu d’autres rencontres avec Mme l’administrateur du programme des nations unies pour le développement où leur causerie a porté sur le partenariat entre cette institution et la République centrafricaine et ont également passé en revue l’ensemble des projets financés et de l’appui qu’attende la RCA du PNUD. Selon lui, il a également rencontré et échangé avec le Directeur exécutif de l’UNICEF et a demandé pour que l’UNICEF continue d’appuyer le gouvernement centrafricain dans son programme actuel. Toujours en marge de ce sommet. M. Touadéra a rencontré le Directeur exécutif du Fonds mondial parce que le Fonds mondial est l’un des principaux bailleurs de la RCA. Il ne faut pas perdre de vue que le Fonds mondial finance 46% des médicaments pour le traitement du SIDA en RCA. Il a rencontré d’autres partenaires parmi lesquels l’ambassadeur Jan Grauls.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués