NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA : un protocole d’accord signé pour lutter contre le VIH dans l’armée

Par journaldebangui.com - 09/10/2018

Le chef de l’Etat a signé cet accord au terme d’une audience accordée au directeur exécutif de l’Onusida présent en RCA.

 

Le protocole d’accord dénommé « Zéro VIH et VBG avec les forces de défense et de sécurité » est signé au moment où le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé séjourne en Centrafrique. La signature a été actée quelques minutes après une audience que le chef de l’Etat a accordée à Michel Sidibé. Ce dernier a par ailleurs été décoré comme commandeur dans l’ordre de mérite centrafricain.

 


© Droits réservés
Ce projet est monté, selon des sources proches de l’Etat-major, en réaction au fort taux de prévalence du VIH/SIDA dans les rangs de l’armée nationale. Le gouvernement centrafricain s’est engagé à travers cet accord à accentuer la lutte contre le VIH/SIDA pour minimiser la prévalence du VIH/SIDA au sein des forces de défense et de sécurité qui serait le corps de l’Etat le plus touché par cette pandémie.
Michel Sidibé a dédié sa décoration aux personnes décédées par le VIH/SIDA et aux personnes qui se battent contre ce fléau. « J’accepte cette décoration au nom des millions de personnes qui ont perdu leur vie et à ceux qui se battent quotidiennement pour mettre fin à cette épidémie. Recevoir cette décoration m’honore et honore le système des nations-unies. Cela m’honore parce qu’elle vient d’un pays en crise, un pays qui se bat pour se relever. Cela me touche parce que votre combat s’inscrit dans le sens de la restauration de la dignité humaine et dans le sens du respect des droits humains. Je sais que quelques soient les efforts entrepris par la communauté internationale ici présente, la victoire viendra de vous centrafricains », a exprimé le numéro 2 des Nations-Unies.
Le représentant du ministère de la défense nationale, le colonel Eudes Bazangaï, a salué ce protocole, qui selon lui permettra de réduire le nouvelles infections au VIH. « Ce protocole d’entente qui vient d’être signé entre le ministère de la défense, l’Onusida et le Comité National de Lutte contre le Sida vise à réduire les nouvelles infections ou à éliminer voire réduire la transmission des nouvelles infections au sein des forces de défense et de sécurité et leurs conjoints, car la prévalence au sein de ce secteur est deux fois supérieur au sein de la population générale », a-t-il souligné.
« La sensibilisation et la formation des forces de défense et de sécurité restent les seules stratégies. Une fois déployés sur le terrain, ils doivent se protéger et sensibiliser aussi la population sur le VIH/SIDA, et les Violences Basées sur le genre », a-t-il clarifié.
La signature de cet accord vient au moment où le pays enregistre une petite régression en termes de personnes vivants avec le VIH/SIDA. En 2017 le nombre des PVVIH est de 110 000 contre 130 000 en 2010

 

 
MOTS CLES :  Vih,   Onusida,   Michel   Sedibé 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués