NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA : Touadera demande à l’Onu une levée totale de l’embargo sur les armes

Par journaldebangui.com - 28/09/2018

C’était lors de son passage à la tribune des Nations-Unies à l’occasion de la 73ème assemblée générale

 

«Mais, pour gagner ce pari, qu’il me soit permis de réitérer, du haut de cette tribune, notre appel pour la levée totale de l’embargo sur les armes qui pèse encore sur notre armée nationale », a lancé le chef de l’Etat Centrafricain Faustin Archange Touadera.

 


© Droits réservés
Le président Touadera se réjouit de l’engagement pris par l’Union Européenne ainsi que les partenaires bilatéraux pour soutenir la formation et la montée en puissance des Forces de défense et de sécurité, d’une part, et pour accompagner la mise en œuvre du plan national de la défense et le déploiement des Forces Armées Centrafricaines, dans la perspective d’une armée de garnison et de l’administration sur l’étendue du territoire national, d’ autre part.

«De même, ma plus grande reconnaissance va à la Minusca, aux Etats-Unis d’Amérique, à la République Populaire de Chine, à la Fédération de Russie et la France, pour l’appui matériel apporté aux Forces Armées Centrafricaines. Notre ambition, c’est de les voir véritablement opérationnelles et contribuer, aux côtés de la Minusca, à l’immense effort de stabilisation et de retour à une paix durable en République Centrafricaine», a lancé le chef de l’Etat.

Pour le président centrafricain, depuis deux ans et demi, son Gouvernement œuvre sans relâche à la restauration des valeurs cardinales qui fondent la démocratie, la liberté et les droits de l’homme. « Pour y parvenir, nous nous attelons à restaurer l’autorité de l’Etat en poursuivant le travail de déploiement progressif de l’administration et des services de l’Etat dans nos provinces ainsi que le rétablissement des services sociaux de base.»

Malgré ces efforts déployés Faustin Archange Touadera déplore la persistance d’évènements tragiques et douloureux perpétrés par les ennemis de la paix «Ce sont eux qui alimentent les violences qui ensanglantent, depuis le début de l’année 2018, aussi bien dans la capitale qu’à l’Intérieur du pays, avec une augmentation des cas de violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire », indique le président sans citer nommément ces groupes.

La levée partielle de l’embargo a déjà permis au pays de recevoir les armes livrées par la Fédération de la Russie, de redéployer les FACA dans plusieurs villes aux côtés des casques bleus et d’envisager de nouveaux redéploiements.

 

 
MOTS CLES :  Embargo,   Union   Européenne,   Faustin   Archange   Touadera,   Minusca 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués