NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique: Rencontre entre les cadres KNK et l’ambassadeur de Chine

Par Jde - 25/06/2011

Le Parti Communiste chinois célébrait son 90ème anniversaire à Bangui

 

A l’occasion du 90ème anniversaire du Parti Communiste chinois, l’ambassadeur de la République populaire de Chine en République Centrafricaine, Sun Haichao, a rencontré les cadres du parti présidentiel Kwa Na Kwa (le travail, rien que le travail en sango) le 23 juin 2011. Dans sa communication, l’ambassadeur de Chine a présenté la doctrine du Parti Communiste chinois pour la stratégie de coopération Chine-Afrique et les réalisations de la coopération chinoise en Centrafrique notamment la construction d’infrastructures (routes, le grand stade de Bangui…) et l’annulation d’une partie de la dette. «Le Parti communiste chinois est d’avis que tous les pays, sur le plan politique, devraient se respecter et discuter d’égal à égal afin de favoriser ensemble la démocratie des relations internationales. Sur le plan économique, ils devraient coopérer pour une complémentarité mutuelle et veiller à faire évoluer la mondialisation économique dans un sens favorable à l’équilibre des forces, des bénéfices généralisés et gagnant-gagnant», a indiqué Sun Haichao.

 


© cap
Concertation autour d'un diplomate chinois à Bangui
Par ailleurs, l’ambassadeur de Chine a présenté les «recettes» du Parti Communiste chinois pour la conduite des processus de développement, indiquant que «la Chine est le plus grand pays en développement». Cependant, d’après le diplomate, la Chine tient à appuyer le développement des pays africains dans un partenariat «gagnant – gagnant». Ce dialogue entre le représentant de la République centrafricaine intervient dans un contexte de concurrence exacerbée entre Chinois et Américains en Afrique. En effet, Hillary Clinton, Secrétaire d’Etat des Etats-Unis (ministre des affaires étrangères, ndlr), a invité les pays africains à suivre davantage les pratiques des Etats-Unis et des démocraties en termes de développement économique que celles de la Chine, le 10 juin dernier, lors du forum 2011 de l’Africa Group of Opportunity Act (AGOA) à Lusaka (Zambie), pointant un doigt accusateur vers la Chine. «C’est facile, et nous avons vu cela à l’époque coloniale, de venir, sortir les ressources naturelles, payer les dirigeants et partir», a-t-elle sèchement remarqué. Elle a également ajouté que les Etats-Unis ne voulaient pas «voir saper la bonne gouvernance en Afrique».

 

 
MOTS CLES :  Chine   Knk   Communiste Parti   Partenariat 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués