SOCIéTé  |    

L’ONG GROUFEPA plaide pour le soutien à la Campagne dénommée « Un élève, un table-banc »

Par RJDH Centrafrique - 22/02/2018

Lancé le 13 janvier en faveur de l’éducation, la campagne «un élève, un table-banc» est loin d’atteindre ses objectifs

 

Tina Marguerite Touadera a, dans un petit-déjeuner de presse, exhorté les personnes de bonne volonté à s’investir davantage dans ce projet.

La présidente du Groupement des Femmes Agropastorales pour la Lutte contre le VIH/SIDA (GROUPEDA) entend porter ce problème pour l’éducation des enfants, un des projets de campagne de son mari. Soutenir l’éducation des enfants ne doit pas être le seul pilier de l’action horizontale, mais transversale pour un Centrafrique meilleur. Cela implique la contribution de tous tel est le message qu’entend passer le leader de cette association. Cette campagne est ouverte alors que plusieurs établissements publics du pays manquent cruellement de tables-bancs et cette question génère souvent des tensions dans plusieurs établissements.

L’objectif poursuivi est d’avoir 20 000 tables bancs en 2018 et Mme Tina Marguerite Touadera escompte que le système éducatif soit placé au centre de toutes les activités, «nos enfants étudient dans de très mauvaises conditions. Cette situation nous interpelle tous. C’est pourquoi nous voulons porter ce projet qui demande l’implication de tous », plaide-t-elle.

 


© Droits reservés
Un idéal autour duquel elle projette voir essaimer la contribution d’un grand nombre de personnes « si chacun commence à se dire : je vais donner du bois, de l’argent des matériaux pour la fabrication des tables-bancs, ce sera déjà un bon début. Nous voulons fournir d’ici-là 20.000 tables-bancs ; cette année a besoin d’une forte mobilisation financière. Je nous invite à redoubler d’effort et à chercher des partenaires pour sauver l’éducation de nos enfants », a lancé la première Dame de Centrafrique.

Le GROUFEPA intervient dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la santé, de la lutte contre VIH/SIDA, de l’Education, de la Protection de l’Enfance et de l’Environnement. En mettant l’accent sur l’éducation à travers l’épineuse question des tables-bancs, dans un pays exportateurs du bois et dans lequel paradoxalement les élèves manquent de tables-bancs, la première dame du pays met le projecteur sur un secteur oublié en dépit de la volonté de son mari d’augmenter le budget de l’éducation nationale.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués