FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Entre 50 et 60 femmes pourront être opérées contre la fistule obstétricale

Par ACAP - 19/02/2018

L'objectif de cette campagne est d'opérer les femmes souffrant des conséquences sociales de la fistule obstrétricale.

 

Entre 50 et 60 femmes pourront être opérées contre la fistule obstétricale lors de la quatrième campagne de lutte contre la fistule obstétricale lancée vendredi 9 février dernier par le Ministre de la Santé, Pierre Somsé, et le Représentant pays du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), Marc Derveeuw, selon une information parvenue à l'ACAP, vendredi 16 février 2018, à Bangui.

L'objectif de cette campagne est d'opérer les femmes souffrant des conséquences sociales de la fistule obstrétricale.

Selon M. Derveeuw, au cours de cette année, entre 50 et 60 femmes souffrant de la fistule obstétricale seront opérées. C'est pour cette raison que l'UNFPA a offert à l'hôpital de l'Amitié une table d'opération contre ladite pathologie, ce qui permettra d'améliorer les conditions d'opération des patientes provenant de la capitale, de ses périphéries ou même de n'importe quel endroit sur le territoire. La prise en charge, qu'il s'agisse des voyages ou du séjour à Bangui, sera assurée par l'UNFPA.

Selon l'un des médecins spécialistes de la fistule obstétricale, cette pathologie résulte des pressions exercées par la tête d’un nouveau-né contre le rectum et la vessie de sa mère lors d’un accouchement prolongé non maîtrisé. Cette situation a pour conséquence la perte perpétuelle de l’urine et/ou des selles, accompagnée d'une odeur dégoûtante.

Socialement, les victimes de la fistule obstétricale sont exposées au divorce, à la stigmatisation et à l'isolement. Craignant les pertes d’urine, certaines évitent de boire de l’eau, s'exposant à la déshydratation.

Selon quelques chiffres officiels, entre 2009 et 2013, une campagne d'envergure contre la fistule obstétricale a été menée dans les localités centrafricaines de M’Baïki (Sud), Kaga Bandoro (centre-nord), Bambari (Centre) et Bangui, la capitale où 221 cas de fistule obstétricale ont été opérés.

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués