FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Escherichia coli, à l'origine de l'épidémie en Allemagne

Par journaldebangui.com - 17/06/2011

Une des souches aurait été identifiée en Centrafrique en 2002, connue pour provoquer des diarrhées graves

 

Les scientifiques connaissent la bactérie tueuse. C'est en fusionnant avec une autre bactérie qu'elle est devenue létale et très difficile à traiter. On avait pris l'habitude de redouter les virus après les deux dernières pandémies de grippe aviaire (en 2004) et porcine (en 2009). Cette fois, c'est une bactérie de l'espèce la plus commune, Escherichia coli, qui tient l'Europe en haleine. Jamais aucun microbe n'avait provoqué une telle hécatombe: 25 morts en Europe, dont 24 en Allemagne, et près de 2 000 personnes contaminées. On croyait pourtant presque tout savoir de ce micro-organisme découvert dès l'apparition des premiers microscopes. E. coli est la bactérie la plus répandue sur la planète, et aussi la plus étudiée par les biologistes et les généticiens qui la considèrent comme un équivalent de la souris de laboratoire, car elle est facile à cultiver et se reproduit rapidement (toutes les vingt minutes). Depuis deux siècles, elle a été observée sous toutes ses coutures, manipulée, clonée, son génome a été décrypté entièrement en 1997 et les industriels l'utilisent pour produire des médicaments (notamment de l'insuline pour les diabétiques), des enzymes (utilisées dans les détergents), des polymères (destinés à remplacer les plastiques) et même des biocarburants.

Une bactérie aux deux visages
Pourtant, ce banal commensal qui colonise le système digestif de tous les animaux à sang chaud, avec lesquels il vit ordinairement en symbiose, offre un double visage. Côté Dr Jekyll, on trouve des souches bénéfiques qui constituent la microflore intestinale et sont indispensables à la digestion, car elles dégradent les aliments et synthétisent les vitamines. Ces souches amies se retrouvent dans la salive, l'estomac, le tube digestif, mais aussi le nez, les reins, les voies urinaires ou la peau. Côté Mr Hyde, la famille E. coli compte des membres redoutables, comme les fameuses salmonelles ou l'agent de la peste, yersinia. Ces souches ennemies peuvent provoquer diarrhées, gastro-entérites, infections urinaires, méningites et septicémies; elles sont responsables de dizaines de milliers d'infections et de plus d'une centaine de morts chaque année dans le monde.

 


© Google images
E Coli
Les chercheurs allemands du centre Eppendorf de Hambourg se sont associés à un laboratoire chinois, BGI-Shenzhen, pour décrypter le génome du micro-organisme O104:H4, responsable de l'épidémie actuelle. Ce dernier est le résultat d'une fusion entre deux bactéries: E. coli entérohémorragique O104 (Ehec), isolée en 2001 et très virulente, et EAEC 55 989, souche bactérienne identifiée en Centrafrique en 2002, connue pour provoquer des diarrhées graves. Elle porte des séquences d'ADN provenant de la souche yersinia de la peste. O104:H4 est apparue pour la première fois en 2005 en Corée du Sud, où elle a contaminé une femme de 29 ans, tombée gravement malade après avoir mangé un hamburger - elle a survécu à l'infection. Sa complication la plus grave, le syndrome hémolytique et urémique (SHU), entraîne une chute des globules rouges et des plaquettes, ainsi que des atteintes rénales.

La souche résiste à tous les antibiotiques connus
Après avoir jeté l'opprobre sur les concombres, les enquêteurs se sont orientés vers les germes de soja comme origine de l'épidémie. Mais cette information capitale, qui reste à confirmer, ne résout pas les énormes difficultés rencontrées par les médecins pour soigner les malades, car la souche O104:H4 résiste à tous les antibiotiques connus. Un médicament jusque-là destiné à traiter une maladie rare du sang, le Soliris, pourrait se révéler efficace. La molécule, fabriquée par le laboratoire américain Alexion, est actuellement testée outre-Rhin. Avec un inconvénient de taille: le traitement coûte près de 1000 euros par jour!

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués