SOCIéTé  |    

Centrafrique: Bannir le phénomène des enfants de la rue

Par Kpangbandjé - 16/06/2011

C’est le mot d’ordre qui a prévalu lors de la célébration ce 16 juin de la Journée de l’enfant africain

 

En République Centrafricaine, cette célébration était accentuée avec un phénomène très fréquent mais dangereux. Sujet de préoccupation pour la société, le phénomène des enfants de la rue a des conséquences qui ont incité les pouvoirs publics et les associations à rechercher des actions urgentes. Ainsi, lors de la 21ème journée de l’enfant africain célébrée ce 16 juin 2011 sur le thème «Tous ensemble pour des actions urgentes en faveur des enfants de la rue», l’objectif général était de mettre en place un mécanisme d’actions urgentes pour la lutte contre le phénomène des enfants de la rue. Un phénomène certes planétaire, mais qui sévit en République Centrafricaine avec acuité. Les enfants de la rue étant de plus en plus confondus aux jeunes brigands qui volent, agressent, violent et tuent d’innocentes gens dans la rue.

 


© uneassociationparjour.com
Des enfants de la pour l'association "Assistance Aux Enfants de la Rue"
Organisée en mémoire des massacres d’enfants innocents à Soweto en 1976 par l’ancien régime raciste sud-africain, le 16 Juin de chaque année se célèbre la Journée de l’Enfant Africain. Elle a été instituée par une résolution de la défunte Organisation de l’unité africaine (Oua) datée du 18 juillet 1990. L’avènement de l’Union africaine (UA) n’a rien changé à la donne. L’organisation panafricaine a tenu à ce que ses Etats membres marquent tous les ans un temps d’arrêt pour réfléchir sur une situation de violation des droits de l’enfant et puissent prendre des mesures appropriées pour assurer davantage le bien-être de l’enfant. C’est pour cette raison que le thème de la réflexion varie d’une année à une autre.

A la suite d’une enquête menée auprès de ces enfants de la rue à la veille de la commémoration de ladite journée, il a été constaté que la situation des enfants en République Centrafricaine est très préoccupante, en dépit de certains efforts du gouvernement centrafricain et des ONG nationales et internationales. Dans les zones encore en conflit ou post conflit, c’est une catastrophe car ces enfants ont difficilement accès à l’éducation, aux soins, etc. Mais plutôt, la pauvreté gagnant, les enfants sont parfois contraints d’aller aider leurs parents aux champs. A Bangui, le nombre de ces enfants dans les rues ne cessent d’augmenter. Plusieurs manifestations étaient prévues à Bangui, à Berberati, à Bambari et dans certaines villes de la République Centrafricaine. L’Alliance Française de Bangui prévoit aussi des manifestations pour rendre hommage aux enfants centrafricains.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués