SOCIéTé  |    

L’Association « Femme-Homme Action Plus » poursuit la prise en charge des victimes de conflit de Bri

Par RJDH Centrafrique - 17/01/2018

l’Association «Femme Homme Action Plus» prend en charge les victimes de conflits de Bria transférés à Bangui dont 12 enfants et 4 femmes.

 

Dans son approche de résolution de conflits et de consolidation de la paix, l’Association «Femme Homme Action Plus» prend en charge les victimes de conflits de Bria transférés à Bangui dont 12 enfants et 4 femmes.

L’Association «Femme Homme Action Plus» (FHAP) travaille pour la consolidation de la paix dans 6 préfectures du pays à savoir la Haute-Kotto, la Mamberé-Kadei, la Nana-Mambéré, l’Ouham-Péndé, le Haut-Mbomou et la ville de Bangui. C’est dans ce contexte que plusieurs victimes de la crise sécuritaire de la Haute-Kotto au Centre-Est du pays ont été prises en charge sur les ressources de l’exercice 2017 de FHAP.

Pour toutes les activités réalisées en 2017, selon Elvis Chrysostome Namkoïssé, Chargé de programme à la FHAP, environ 7 millions de FCFA ont été déboursés pour «la mise en œuvre du projet d’appui aux personnes vulnérables, la formation des femmes aux activités génératrices de revenu, la scolarisation des enfants déplacés accompagnés ou non, le transfèrement des indigents» a-t-il confié.

L’action de FHAP consiste à appuyer aussi les femmes vulnérables. C’est le cas des femmes de l’Ouham qui ont bénéficié de son service comme nous l’explique le Chargé de programme, «elles ont été initiées dans les activités génératrices de revenu. 32 ménages déplacés de la Basse-Kotto se sont réfugiés à la Mairie du 7ème arrondissement de Bangui, ont été appuyés. Parmi ces personnes, 16 dont 12 enfants ont été transférées au centre de l’ONG FHAP, parce que leur situation nécessitait une prise en charge globale», a expliqué le Chargé de programme.

Dans ses perspectives, l’ONG FHAP se propose de mener des discussions avec les groupes armés en vue d’obtenir la paix. Pour ce faire, son budget a connu une légère hausse. Son objectif est d’apporter un appui efficient aux victimes des conflits, lors des catastrophes naturelles, à la scolarisation des enfants et la prise en charge psychologique des personnes victimes de traumatisme.

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués