NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

RCA: Accord de cessez-le-feu entre la CPJP et le gouvernement

Par Sebastien Lamba - 14/06/2011

L’organisation de rebelles s’engage à ratifier l’Accord de paix Global signé à Libreville au Gabon le 21 juin 2008 et à s’impliquer de manière concrète dans le processus DDR

 

Le ministre délégué à présidence de la République, chargé du Désarmement, de la Démobilisation, de la réinsertion des ex-combattants et de la Jeunesse Pionnière Nationale, le général de Corps d’Armée Xavier Sylvestre Yangongo et le Conseiller politique de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP), Zacharia Mahamat ont signé une accord de cessez-le –feu. Aux termes de cet accord, les deux parties conviennent de ce qu’il suit entre autres le respect par tous de la Constitution de la République Centrafricaine du 27 décembre 2004 dans toutes ses dispositions; l’arrêt immédiat des hostilités, l’abstention de tout acte militaire ou de toutes autres formes de violence, ainsi que l’arrêt de toutes campagnes médiatiques de nature à nuire aux efforts visant à faire prévaloir l’esprit de fraternité et la concorde nationale; le cantonnement des combattants de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) dans un endroit, sur le territoire national, à définir d’un commun accord par les parties, en attendant le processus de mise en œuvre du Désarmement, de la Démobilisation, de la Réintégration, de l’intégration dans les forces de Défenses et de Sécurité conformément aux critères définis par la Réforme du Secteur de Sécurité (RSS) ou leur intégration dans la vie civile.

 


© Bangui.net
Charles Massi le leader disparu de la CPJP
Aussi, la CPJP s’engage à ratifier l’Accord de paix Global signé à Libreville au Gabon le 21 juin 2008 et à s’impliquer de manière concrète dans le processus du Désarmement, de la Démobilisation et de la Réintégration; en de divergence sur l’application du Présent Accord, l’une ou l’autre des parties peuvent faire recours au Conseil National de la Médiation. En cas d’échec de la Médiation nationale, l’une ou l’autre des parties peuvent faire recours au Président du Comité ad-hoc, dans l’espace CEMAC, sur les questions Centrafricaines, Son Excellence Monsieur le Président de la République Gabonaise dont le compromis s’impose à tous. Le ministre délégué Xavier Sylvestre Yangongo a indiqué que cette signature constitue un tournoi décisif dans le rétablissement de la sécurité et la consolidation de paix, priorité du gouvernement.

 


© journaldebangui.com
Des rebelles engagés dans le processus DDR
Il a précisé que le gouvernement et la CPJP posent aujourd’hui un acte salutaire dans un esprit de réconciliation sincère et de fraternité. Je puis vous assurer que le gouvernement pour sa part mettra tout en œuvre pour respecter les termes de cet Accord. «Nous espérons que la CPJP fera autant, car la République centrafricaine ne veut plus être victime innocente des querelles politiques et des hostilités», a –t-il conclu. Le Conseiller politique de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP), Zacharia Mahamat a déclaré que la CPJP a décidé de déposer les armes. Je crois que c’est un engagement de notre part vis-à-vis du peuple centrafricain en particulier et de la Communauté Internationale en générale.«La CPJP demande pardon à une frange de la population qui aujourd’hui vit dans la brousse à cause de la guerre de Ndélé –Goadair Koundi-zoukoutou nyala-zoukoumba-zobozinda koundi Akroubsoulbak-Bourkigna- jusqu’à Ngaba-boud.», a-t-il dit. Il a reconnu que cette population aujourd’hui vit dans la misère et la pauvreté.

Selon lui, la CPJP s’est engagée dans un processus de paix définitive, plus que jamais de guerre en République Centrafricaine. Et nous défendons notre pays contre toute agression d’un quelque mouvement armée, nous refusons la déstabilisation de notre pays. Il convient de préciser que le Président du CPJP, Issène Abdoulaye Ramandane a mandaté le conseiller politique, chargé des relations extérieures, Zacharia Mahamat de venir signer l’Accord de cessez-le-feu au nom du CPJP avec le gouvernement centrafricain.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués