SOCIéTé  |    

Centrafrique : Les Banguissois dans la fièvre de Noël

Par RJDH Centrafrique - 21/12/2017

La ville de Bangui vit depuis une semaine au rythme de la fête de Noël qui sera célébrée le 25 décembre.

 

Cette fête chrétienne qui commémore la naissance du Christ profite aux jeunes évoluant dans le secteur informel. C’est une occasion en or pour ces jeunes de se faire un peu d’argent à travers la vente de jouets divers depuis la crèche jusqu’aux poupées pour terminer par des jouets dangereux tels des pétards, des fusils mitrailleurs pour ne citer que ceux-là. Les parents se bousculent dans les supermarchés et les points de vente improvisés pour la circonstance pour s’approvisionner faisant vibrer la ville dans une fébrilité digne d’un immense arbre de Noël. Un constat fait par le RJDH ce matin dans les marchés de Bangui.

Il est 10 heures du matin. Nous sommes au carrefour du Pk0 où le soleil brille de pleins feux. La route est saturée par la circulation des voitures ainsi que celle des piétons. Une ambiance folle s’empare de la ville qui, pour cette circonstance, a revêtu ses beaux atours.

Bien que les jouets pullulent dans les points de vente, les prix galopent et contrairement à l’année dernière connaissent une surenchère, ce qui fait dire à une mère de famille : «Je suis là pour les achats des jouets pour mes enfants mais hélas, je suis dépassée par le prix qui est deux fois plus élevé que l’année dernière. Je ne sais que faire. J’espère qu’ils me feront une remise».

 


© Droits reservés
Des enfants animés à l’idée d’acheter leurs jouets comme cette petite fille rencontrée avec sa maman au supermarché Rayan qui déclare : « je suis très contente d’être là avec maman, je vais enfin choisir les jouets qui me plaisent»

Un jeune commerçant de jouets installé juste au carrefour de PK0 nous parle également de ces préparatifs: «les préparatifs se passent à merveille, je vends toutes sortes de jouets tels des poupées, des ballons et plein d’autres jouets. Il y’a beaucoup de monde aujourd’hui, mais le marché est un peu dur. On espère que tout ira pour le mieux une fois que les fonctionnaires et agents de l’Etat sans oublier les travailleurs du secteur privé et ceux de l’informel disposeront de leur salaire avant Noël, ce qui nous fera faire des bonnes affaires».

La fête de Noël qui se célèbre chaque année constitue à n’en point douter une occasion de réjouissance car on la célèbre en famille et l’on fait honneur aux enfants. Mais là où le bât blesse est que les dépenses que l’on y engage font grincer des dents et le réveil de l’après-fête est souvent douloureux. Il est certes très louable de fêter ses enfants en leur achetant des jouets mais faut-il pour ce faire se ruiner pour ensuite se plonger après la fête dans des dettes? Aussi la qualité des jouets importe beaucoup pour l’éducation des enfants car les jouets représentant les armes peuvent les prédisposer à une propension à la violence. Des jouets instructifs ne manquent pourtant pas dans les lots de jouets. Réfléchissons-y et Joyeux Noël à tous!
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués