SOCIéTé  |    

Centrafrique : Pourparlers entre deux groupes armés et les autorités locales de l’ouest du pays

Par RJDH Centrafrique - 19/12/2017

L’objectif est d’obtenir un accord de cessation des hostilités et le retour de la communauté peuhle.

 

L’état-major du FDPC d’Abdoulaye Miskine et les 3R de Sidiki deux groupes armés contrôlant la partie nord-ouest ont été reçus en audience par les autorités administratives et locales de Baboua à l’ouest du pays. L’objectif est d’obtenir un accord de cessation des hostilités et le retour de la communauté peuhle.

Ces pourparlers sont ouverts après la rencontre du panel des experts de l’Union Africaine avec les groupes armés de la région et s’inscrit dans un contexte de retour de confiance un après la libération du sous-préfet retenu en otage par les éléments du FDPC et ceci quelque mois seulement après l’offensive des 3R dans les localités de Bocaranga, Koui et Ngaoundaye.

Selon Sidiki Abbas du mouvement 3R, le retour de la communauté peuhle était au centre des discussions « nous avons discuté avec les autorités pour obtenir un accord entre mes éléments et ceux du FDPC pour un retour des réfugiés peulhs qui sont au Cameroun mais aussi profiter de l’occasion pour sensibiliser la population de ne pas se laisser dominer par la peur » a-t-il dit avant d’ajouter que « mes éléments n’ont jamais érigé de barrière pour dévaliser les passants nous voulons avoir une présence sur l’axe Guiamba dans la commune de Baboua afin de protéger les peuhls dans la zone indiquée » a-t-il conclu

Une demande qui ne passe pas selon le FDPC « nous avons approuvé la volonté des 3R à discuter avec nous c’est un pas et aussi l’idée du retour de la communauté peuhle. Nous poursuivrons les discussions sur certains points essentiels tels que l’axe Guiamba et autres pour lesquels il y a des divergences tant à notre niveau qu’au niveau du FDPC », a rapporté une source proche de la sous-préfecture.

La rencontre entre ces groupes armés et les autorités administratives est la première du genre sur l’initiative des parties à sortir de la crise. Elle survient après l’intervention de la Communauté Sant’ Egidio et le panel des expert qui ont effectué des missions de bon office dans la localité.

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués