SOCIéTé  |    

El-Adji Issa-Bi Farikou appelle les éleveurs exilés à rentrer en Centrafrique

Par ACAP - 27/11/2017

Le Président de la Fédération Régionale des Groupements des Éleveurs Centrafricains a exhorté ses compatriotes éleveurs à rentrer au pays en vue de relancer le secteur de l’élevage

 

Le Président de la Fédération Régionale des Groupements des Éleveurs Centrafricains (FERGEC), El-Adji Issa-Bi Farikou, a exhorté, mercredi 15 novembre 2017 à Berbérati, ses compatriotes éleveurs exilés dans les pays limitrophes de la République Centrafricaine à rentrer au pays en vue de relancer le secteur de l’élevage.

S'exprimant lors de la célébration en différé de la Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA), El-Adji Issa-Bi Farikou a dressé l'état des lieux de la région n° 2 de l’élevage, indiquant que la crise a contraint certains membres de la FERGEC à s’exiler au Cameroun, au Tchad et au Soudan.

Avec tous les efforts du gouvernement centrafricain pour rétablir la paix et la sécurité, la FERGEC va mener une campagne de sensibilisation auprès des éleveurs afin qu’ils puissent retourner dans leur pays, la République Centrafricaine, a-t-il souligné.

Il a indiqué avoir reçu du Président Faustin Archange Touadéra l’assurance que le ministre de l’Élevage et de la Santé animale a reçu des instructions pour déployer les Forces Armées Centrafricaines (FACA) dans les sous-préfectures d’élevage afin de garantir la sécurité des éleveurs pour qu’ils puissent ravitailler le pays en viande bovine.

 


© Droits reservés
Il a invité tous les Centrafricains, chrétiens et musulmans, à renoncer à la violence et à adhérer au processus de réconciliation afin de développer la République Centrafricaine.

« Pour éviter le conflit et faire prévaloir la cohésion sociale entre les agriculteurs et les éleveurs, en accord avec les autorités sous-préfectorales, les maires et les chefs des villages ont délimité les zones appropriées d’élevage pour les nouveaux éleveurs et agriculteurs », a souligné El-Adji Issa Bi Farikou.

A Baboua, dans la Préfecture de la Nana-Mambéré, il a encouragé les éleveurs à revenir en République Centrafricaine pour faire paître avec quiétude leurs bœufs.

Il convient de rappeler que la célébration en différé de la Journée Mondiale de l’Alimentation à Berbérati a permis aux ONG nationales œuvrant dans le secteur agricole, les associations, les groupements des agriculteurs et les éleveurs des préfectures de la Nana-Mambéré et de la Sangah-Mbaéré de valoriser leurs produits.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués