SOCIéTé  |    

Centrafrique : harmonisation du plan de mise en œuvre de la réforme du secteur de sécurité

Par RJDH Centrafrique - 15/11/2017

Plusieurs cadres du comité sectoriel, des institutions impliquées dans la RSS et du secrétariat technique harmonisent leur plan de mise en œuvre de la RSS à Bangui.

 

Une initiative du gouvernement avec l’appui de la Minusca.

La réforme du secteur de sécurité est l’un des piliers pour la reconstruction du pays après la crise politico-militaire ayant affecté son tissu sécuritaire. Il s’agit pour les experts de faciliter la compréhension du concept RSS, sa mise en œuvre et son suivi et évaluation des plans sectoriels contenus dans le plan national sectoriels. Cette réflexion est menée dans un contexte où l’armée est appelée à quitter l’armée de projection pour devenir celle de garnison.

Jean Willybiro Sacko ministre conseiller à la Présidence en charge de RSS, DDRR, RN estime que cette formation participe à l’efficacité de l’opérationnalisation de la politique RSS « cette formation permettra aux différents experts nationaux d’acquérir la capacité à développer leurs plans sectoriels pour une mise en œuvre cohérente ; à dynamiser la RSS au sein des Ministères et des Institutions concernées ; à préparer la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des activités RSS intra et intersectorielles, y compris l’assistance technique des partenaires nationaux » a-t-il précisé.

 


© Droits reservés
Il a en outre expliqué que cette approche se veut démocratique « la RSS permet un fonctionnement plus cohérent par rapport aux normes démocratiques, aux principes de bonne gouvernance, à la protection des droits de chacun, à la reconstruction du tissu social. » a-t-il expliqué.

L’objectif final est le rétablissement de la sécurité sur tout le territoire comme l’indique le général François Mobebou « nous sommes confrontés aux défis de rétablissement de la sécurité sur toute l’étendue du territoire nationale. C’est la raison pour laquelle nous devons unir nos forces pour que les configurations futures de nos forces de défense et de sécurité » a relevé, le Conseiller RSS à la Présidence de la République.

La Minusca a salué cette approche et parle d’une approche thérapeutique « la réforme du secteur de la sécurité est l’objectif principal qui permettra de mettre en place des forces de défense nationales, professionnelles, apolitiques et régionalement équilibrées. En prenant l’engagement de procéder à une réforme de la sécurité, l’état centrafricain et les partenaires qui l’accompagnent ont fait le pari de guérir ce secteur des maux du passé » a insisté le Représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations Unies, Kenneth Gluck, chargé des affaires politiques et de la protection des civils.

L’enjeu de la réforme du secteur de sécurité (RSS) est de taille, car la RSS consiste à rassurer les investisseurs pour assainir et stabiliser l’environnement économique dans un contexte où la loi de programmation militaire est attendue.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués