ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Le président centrafricain propose des mesures compétitives pour l’économie nationale

Par Xinhua - 09/11/2017

Le président centrafricain Faustin Archange Touadéra a énoncé d'importantes mesures dans le but de "rendre compétitive l'économie nationale

 

Le président centrafricain Faustin Archange Touadéra a énoncé d'importantes mesures dans le but de "rendre compétitive l'économie nationale, capable d'assurer l'éclosion et le développement d'entreprises viables, créatrices d'emplois durables et de richesses", a constaté mercredi Xinhua lors d'un forum international des investisseurs de Bangui.

Les 8 et 9 novembre, les investisseurs centrafricains, pour la première fois, sont appelés à se frotter avec leurs pairs de l'étranger pour tenter de les convaincre sur les opportunités d'affaires en RCA dans les domaines porteurs de l'économie tels que les mines, les infrastructures, l'industrie, les services, la forêt et l'agriculture.

Les mesures édictées par le gouvernement et que M. Touadéra a trouvées attrayantes comprennent, entre autres, le cadre de dialogue public-privé, les avantages fiscaux et la possibilité d'un recours à l'arbitrage du centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements.

 


© Droits reservés
Bien d'autres batteries de mesures concernent l'éventualité d'un transfert de revenus provenant des capitaux investis, le libre accès aux marchés publics, la transparence dans la procédure d'attribution des marchés et la probabilité d'un recours au niveau du conseil de régulations des marchés publics.

Le ministre centrafricain du commerce et de l'industrie, Côme Hassane, est convaincu que ce forum des investisseurs contribuera à la performance de l'économie centrafricaine.

Pour illustrer ses propos, M. Hassane a estimé que taux de croissance du PIB qui était de moins 3,6% en 2013 s'est amélioré pour se situer à 4% aujourd'hui.

Il ne faut pas perdre de vue les obstacles à l'épanouissement de l'économie centrafricaine. Avec la crise, de nombreux opérateurs économiques ont perdu leurs fonds de commerce. A cela s'ajoute la présence des groupes armés qui empêchent le gouvernement de dérouler sa politique économique sur toute l'étendue du territoire.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués