NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

La mise en œuvre du RCPCA conduit le Président Faustin-Touadéra dans la ville de Birao

Par ACAP - 06/11/2017

Le Président Faustin-Archange Touadéra s'est rendu, jeudi dernier 2 novembre, à Birao 18 mois après son accession à la magistrature suprême de l’Etat

 

Le Président Faustin-Archange Touadéra s'est rendu, jeudi dernier 2 novembre, à Birao (1087 kilomètres à l'extrême nord-est de Bangui), 18 mois après son accession à la magistrature suprême de l’Etat, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National de Relèvement et de Consolidation de la Paix (RCPCA), évènement qui a retenu l'attention de la rédaction de l'ACAP, samedi 4 novembre 2017, à Bangui.

Cette visite a pour but de remercier ceux qui l’avaient élu à la magistrature suprême de l’Etat, de présenter à la population le nouveau préfet de la Vakaga, le Commandant Léonard Mbele, signe du retour de l’autorité de l’Etat tant attendu, et également de lancer la phase IV du projet Londö à Birao.

Profitant de son séjour dans la localité, Faustin Archange Touadéra a annoncé le lancement très prochain des travaux de réhabilitation des tronçons routiers Kaga-Bandoro-Ndélé et Ndélé-Birao. Pour mener à bien ce projet, il a exhorté les groupes armés à rejoindre le processus du DDRR (Désarmement, Démobilisation, Reconversion et Rapatriement) et laisser le terrain libre aux entreprises d’entretien routier pour faire leur travail.

En plus de cette annonce, le Chef de l’Etat a procédé au lancement de la phase IV du projet Londö dans la localité. Ce projet caractérisé par les Travaux à Haute Intensité de Main d'œuvre (THIMO) est financé par la Banque mondiale et déjà exécuté dans plus d’une cinquantaine de sous-préfectures.

 


© Droits reservés
Après s’être entretenu avec les différentes couches de la population, autorités traditionnelles, fonctionnaires, leaders communautaires, chefs religieux, représentants de la Fédération Nationale des Eleveurs Centrafricains (FNEC), des jeunes, des femmes, des ONG et des groupes armés, il s’est réjoui qu’il n’y ait pas ce qui est appelé à tort « la guerre confessionnelle en RCA mais plutôt que ses compatriotes sont gagnés par le désir d’un retour définitif de la paix et de la cohésion sociale ».

Le retour de la paix et de la cohésion sociale, le DDRR, l’absence des hôpitaux, des centres de santé, des écoles, des routes, des enseignants, le taux élevé du chômage et le retour de l’autorité de l’Etat dans la Vakaga étaient au menu de cette rencontre.

Pour joindre l’utile à l’agréable, le Président Touadéra a procédé à la coupure du ruban symbolique de l’école Djobkia, construite par d’ex-combattants. Des kits scolaires ont été remis à cet établissement par l’UNICEF.

Plusieurs partenaires techniques et financiers de la République Centrafricaine, entre autres, la MINUSCA, le PNUD, l’UNICEF, la FAO, la Banque mondiale, le FMI et l’AFD avaient effectué, en compagnie du Chef de l’Etat, le déplacement de Birao. Le chef d'orchestre de ce programme, Félix Moloua, ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, ainsi que bien d'autres membres du gouvernement étaient de la partie.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués