NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique : L’Etat envisage créer une commission mixte pour régler ses problèmes frontaliers

Par RJDH Centrafrique - 03/11/2017

Le ministre des Affaires étrangères Charles Armel Doubane a annoncé l’idée d’une commission mixte pour régler les problèmes frontaliers avec les Etats voisins du pays

 

Le ministre des Affaires étrangères Charles Armel Doubane a annoncé l’idée d’une commission mixte pour régler les problèmes frontaliers avec les Etats voisins du pays. Position exprimée dans une interview accordée au RJDH ce 3 novembre à Bangui.

L’annonce de la commission mixte est faite après le sommet de la CEMAC à Ndjamena consacrant l’intégration sous régionale et salué par le ministre centrafricain des Affaires étrangères Charles Armel Doubane. Elle intervient dans un contexte où les frontières avec le Tchad membre de la communauté restent fermées depuis 2014 à l’initiative des autorités tchadiennes. Selon, le ministre centrafricain des Affaires étrangères cette question peut se résoudre sur le plan diplomatique.

Charles Armel Doubane croit à cette intégration sous régionale et esquisse les pistes de solution dans la dynamique diplomatique « il n’y a pas d’autres possibilités que de passer par la voie diplomatique. C’est pour cette raison que le département des Affaires étrangères avec d’autres départements sectoriels concernés sont en train de préparer les différentes commissions mixtes avec nos Etats voisins pour essayer de régler ce problème aussi bien des frontières que de la libre circulation des personnes, les questions de sécurité, un certain nombre des points qui ne peuvent être résolus sur le plan diplomatique et nous y attelons » a indiqué Charles Armel Doubane.

La position du Tchad n’a rien à voir avec le principe collégialement adopté selon le gouvernement centrafricain « c’est vrai, entre le Tchad et la RCA, la fermeture de frontière a eu lieu à l’initiative des autorités tchadiennes, mais cela n’a rien avoir avec le principe qui vient d’être adopté par tout le monde, car chaque fois qu’il y aura certainement des problèmes internes dans tel ou tel pays, avec des conséquences pouvant entrainés une certaine déstabilisation réduite, libre à ce pays comme dans tous les pays du monde de prendre des mesures pour se protéger pendant un temps et non tout le temps » a développé Charles Armel Doubane.

Le défi de cette commission mixte serait de faire obtenir du Tchad la réouverture des frontières, du Cameroun la clarification de la ligne frontalière à Cantonnier et le Congo Brazza le respect des frontières entre les deux Etats.

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués