SOCIéTé  |    

Centrafrique : désastre humanitaire et cri de détresse dans le Sud-est

Par Corbeau news - 03/11/2017

Selon des sources concordantes, la situation sécuritaire dans la ville de Bangassou et ses environs demeure précaire et inquiétante

 

Depuis le déclenchement des hostilités à Bangassou, dans le Sud- est de la RCA, les conditions sécuritaires et humanitaires continuent de se dégrader et les populations sont privées des produits de première nécessité. Un véritable désastre !

Selon des sources concordantes, la situation sécuritaire dans la ville de Bangassou et ses environs demeure précaire et inquiétante. La persistance de cette crise a eu un impact néfaste à tous les niveaux, particulièrement au niveau social et humanitaire. La hausse des prix des produits de première nécessité dans la ville et ses environs. Et pour cause, aujourd’hui, la route nationale n° 2 qui relie Bambari à Bangassou est impraticable pour le moment, les groupes armés ont érigé les barrières illégales tout au long de la route nationale n°2. Ce qui a fait que des véhicules de transport des marchandises ne peuvent desservir cet axe, de peur de tomber dans les embuscades des groupes armés qui règnent en maître.

Il faut noter, à ce jour qu’aucun véhicule de transports des marchandises ne peut plus emprunter cette route nationale n° 2, pour ravitailler la population avec des produits de première nécessité. Il faut aussi ajouter l’état de dégradation de la route. Et il n’y a que les véhicules des casques bleus de la Minusca qui y circulent librement sur l’axe. Conséquence immédiate, il y a une hausse excessive des prix des produits de première nécessité à savoir, du sucre, du sel, du savon de linge etc. D’ où le cri de détresse des populations du Sud-est lancés au gouvernement et à la Minusca de tout mettre en œuvre pour leur venir en aide.

Il est question pour le gouvernement et la Minusca de sécuriser effectivement l’axe qui relie Bambari à Bangassou pour la libre circulation des gros véhicules de transport des marchandises, afin de les ravitailler en produits de première nécessité et autres manufacturés à des prix abordables. Ces populations ses disent abandonnées à leur triste sort.

Il faut signaler que, le regain de violences inter communautaires et autres exactions de tout genre à Bangassou et ses environs ont accentué la vulnérabilité des populations, au point que la situation humanitaire n’a cessé de se dégrader. Est – ce que ce cri de détresse de la population de Bangassou sera entendu par le Gouvernement et la Minusca après la visite du Secrétaire Général de l’Onu ?

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués