SOCIéTé  |    

Centrafrique : La justice saisie par une centaine de dossiers sur les violences sexuelles

Par RJDH Centrafrique - 02/11/2017

Ces cas ont été remis à la justice pour traitement, a-t-on appris de sources bien informées

 

Dans le cadre d’intervention et de répression des violences basées sur le genre, l’unité mixte intervention rapide et de répression (UMIRR) a enregistré de juin à Aout 2017, une centaine de dossiers de violences sexuelles. Ces cas ont été remis à la justice pour traitement, a-t-on appris de sources bien informées.

En 2016, le nombre de cas des violences sexuelles était estimé onze mille, selon les données des nations-Unies. Dans le cadre de la lutte contre ce phénomène, l’Etat centrafricain a créé l’unité mixte intervention rapide et de répression (UMIRR) qui est considérée comme réponse à cette situation.

En un trimestre, cette unité a déjà enregistré transmis à la justice une centaine de cas pour examen, « depuis son opérationnalisation au mois de juin 2017 jusqu’au mois d’aout2017, c’est-à-dire pour le premier trimestre, nous avons déjà pu enregistrer une centaine de dossiers. Ces cas sont transmis à la justice pour jugement », explique Issa Charlotte directrice générale adjointe de l’unité.

 


© Droits reservés
D’après la même source, les données du second trimestre sont en train d’être recensés, « actuellement nous sommes en train de documenter les dossiers du second trimestre qui a démarré depuis le mois de septembre ».

Elle s’est félicitée du soutien de la Cour Pénale Spéciale, « des formations sont en cours à l’ intention des OPJ de l’UMIRR et ceux de l’Unité spéciale de la Police Judiciaire (USPJ) pour continuer à assurer cette complémentarité dans l’intervention sur les cas de violence sexuelles liées au conflit. Cela est une très bonne chose » a-t-elle expliqué.

L’UMIRR est une unité mixte, composée de gendarmes, de policiers et du personnel médical et social. Créée par Décret n0 15.007 du 8 janvier 2015, elle est placée sous l’autorité conjointe du ministère en charge de la Justice et de celui de la sécurité publique.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués