NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Les directives de Faustin-Archange Touadéra aux préfets et sous-préfets avant leur déploiement

Par ACAP - 02/11/2017

Quelques jours avant de regagner leurs postes respectifs, les préfets et sous-préfets nouvellement promus ont eu une séance de travail, vendredi 27 octobre, avec le Président de la République

 

Quelques jours avant de regagner leurs postes respectifs, les préfets et sous-préfets nouvellement promus ont eu une séance de travail, vendredi 27 octobre, avec le Président de la République, Faustin-Archange Touadéra, afin de recevoir les instructions nécessaires à l'administration des circonscriptions qu’ils vont diriger.

Les indications du Chef de l’Etat, le 27 octobre dernier, se sont rapportées à presque tous les domaines intéressant l’Etat. « Nos concitoyens attendent la restauration de l’autorité de L’État sur l’ensemble du territoire », a-t-il lancé, surtout que les préfets et sous-préfets seront « les « dépositaires des pouvoirs de l’État et garants de la permanence et de la continuité de l’État sur l’ensemble du territoire ».

« Vous êtes les représentants de chacun des ministres », a prévenu Faustin-Archange Touadéra qui a demandé aux nouvelles autorités préfectorales et sous-préfectorales de « veiller à l’exécution des lois, des règlements et des décisions gouvernementales » et d’ajouter : « vous êtes responsables de l’ordre public, de la sécurité des personnes et des biens ».

 


© Droits reservés
C’est pour cela que le Président Touadéra a insisté sur « la bonne gouvernance dans tous les domaines et surtout le contrôle des activités des fonctionnaires de l’État ». Il s’attend à l’efficacité, au retour à la normale, et non à la perpétuation de l’anarchie.

Puisque beaucoup d’espoirs reposent sur les jeunes, il a instruit les préfets et sous-préfets pour qu’ils remettent les enfants et les enseignants, directeurs d’écoles, de collèges, proviseurs, professeurs et instituteurs, sur le chemin des classes, en dépit des difficultés financières.

Il a exhorté ces autorités « à l’écoute, à la concertation et au dialogue dans la mise en œuvre de la politique gouvernementale basée sur la responsabilité, la confiance, la réactivité et l’inter action ».

Il leur a proposé de mettre à contribution les policiers, les gendarmes et les militaires.

L’ambition de redéployer les préfets et les sous-préfets intervient dans un contexte où la République Centrafricaine peine à sortir d'une crise politico-militaire qui remonte à décembre 2012, malgré le retour à la légalité constitutionnelle à la suite des élections plurielles de 2015-2016.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués