NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Inauguration à Bangui de nouvelles infrastructures scolaires

Par ACAP - 06/10/2017

Faustin-Archange Touadéra, a officiellement lancé, à l’occasion de la rentrée scolaire de l’année en cours, l’utilisation de certaines infrastructures scolaires

 

Le président de la République, Faustin-Archange Touadéra, a officiellement lancé, à l’occasion de la rentrée scolaire de l’année en cours, l’utilisation de certaines infrastructures scolaires obtenues grâce à un financement de la Banque Africaine de Développement (BAD), mercredi 4 octobre 2017 à Bangui.

Le but de ces réalisations est d’augmenter les capacités des infrastructures scolaires et, par la même occasion, accroître l’offre sociale en matière d’éducation.

Le vœu de Faustin-Archange Touadéra est que la paix revienne pour que les enfants des autres préfectures bénéficient de l’éducation, comme ceux de Bangui.

Le projet de construction des établissements scolaires s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui à la reconstruction des communautés de base phase 1 (PARCB-I) et les travaux ont été lancés le 19 octobre 2016, a indiqué le Ministre des Affaires étrangères Charles-Armel Doubane, en lieu et place de son collègue de l’Economie, du Plan et de la Coopération.

Les établissements scolaires bénéficiaires sont : le Lycée technique, le Lycée de Gobongo, le centre d’apprentissage de la Jeunesse Pionnière Nationale (JPN) de SICA II, le Lycée professionnel Féminin et l’Ecole des métiers d’arts. A côté de ces infrastructures sont aménagés des points d’eau et des toilettes.

Le coût des investissements est de 12,4 milliards de francs CFA pour des travaux prévus pour couvrir trois ans, a indiqué Charles-Armel Doubane, précisant que le marché comporte deux lots, attribués aux sociétés BACEL (1,6 milliards de francs CFA) et l’entreprise SNCMBA (115 millions de francs CFA).

 


© Droits reservés
Il a annoncé que ces infrastructures scolaires seront très bientôt équipées en table-bancs, meubles de bureau et matériels informatiques, dont la commande a été faite auprès d'entreprises locales.

Le Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire, technique et de l’Alphabétisation, Aboubakar Moukadas Nouré, a relevé que ces infrastructures viennent à point nommé car depuis sa création en 1947, le Lycée technique particulièrement souffre de carence de d'infrastructures d’accueil face à l'explosion des effectifs d'élèves par classe.

Le Représentant résident de la Banque Africaine de Développement, Brice Mikponhoue, a, quant à lui, insisté sur les secteurs qui intéressent le PARCB-I, à savoir : l’éducation, la santé, l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’eau, l’assainissement et la cohésion sociale.

Le proviseur du Lycée technique, Sébastien Yandjia, s’est réjoui de ce que le projet a sérieusement contribué à réduire le ratio-élèves/professeur pour le rapprocher de la moyenne internationale.

Le prochain cap sera mis sur l’inauguration des infrastructures de la JPN de Mandjo, à 65 km sur l’axe Bangui-Boali, et de Nzila, à 10 km sur l’axe Bangui-Mbaïki.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués