SOCIéTé  |    

Le Coordonnateur du Comité national de lutte contre le sida invite les parents à un dépistage précoce de leurs enfants

Par ACAP - 27/09/2017

Léon Gabriel Bango, a effectué, mardi 26 septembre 2017 à Bangui, une visite de travail à l’Hôpital du jour

 

Le Coordonnateur par intérim du Comité National de Lutte contre le VIH/SIDA (CNLS), Léon Gabriel Bango, a effectué, mardi 26 septembre 2017 à Bangui, une visite de travail à l’Hôpital du jour, une structure qui prend en charge les soins des enfants et des adolescents.

Le but de cette visite est de promouvoir la prévention du VIH/Sida chez les enfants et adolescents dans la cadre de l’accélération de la de la prise en charge des traitements pédiatriques en République Centrafricaine, d’évaluer l’état d’avancement des travaux sur les sites et de sensibiliser les parents à faire le dépistage volontaire.

« Les autorités centrafricaines considèrent la lutte contre le Sida comme une priorité des priorités des activités du gouvernement », a déclaré Léon Gabriel Bango.

Selon lui, la Coordination a voulu s’assurer du déroulement des activités sur les sites en vue d’informer la population sur le bien-fondé d’un dépistage précoce du VIH, notamment chez les enfants et adolescents

Il a indiqué qu’aujourd’hui, 4000 familles installés sur les 20 sites pilotes de Bangui, Bimbo, Bégoua et Safa-Loko, dans la Préfecture de la Lobaye, ont dépisté 4500 enfants dont 150 sont séropositifs.

« Ces enfants séropositifs vont être transférés dans les centres de traitement et seront mis sous les antirétroviraux (ARV) afin de grandir et vivre normalement », a-t-il expliqué.

Le chef du Centre de l’Hôpital du jour, le docteur Sandrine Sana-Ozako, a appelé le gouvernement et les partenaires à accompagner cette initiative et que cela devienne une activité de routine dans toutes les structures de Bangui et dans les provinces.

 


© Droits reservés
Elle a exhorté les parents à faire le dépistage des enfants en vue de leur prise en charge pédiatrique.

Le spécialiste en VIH /SIDA Pédiatrique à l’UNICEF, le docteur Ludovic Féïmona, a relevé que les enfants vivant avec le VIH/SIDA sont marginalisés dans le traitement en ARV.

Par ailleurs, il a émis le vœu que les responsables qui ont la charge de passer les commandes des ARV pour les soins des enfants le fassent dans les délais requis pour éviter le désagrément constaté sur le terrain.

Il convient de signaler que le Coordonnateur Léon Gabriel Bango a également visité le centre de santé urbain de Bèdè, dans le 8ème arrondissement de Bangui, où il a encouragé les parents à faire un dépistage précoce des enfants.

Il faut rappeler que le taux de prévalence de l'infection à VIH en République Centrafricaine est de 3,8%.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués