SOCIéTé  |    

Validation du document de planification stratégique et opérationnelle des réponses aux changements climatiques

Par ACAP - 04/09/2017

Elle a aussi rappelé, pour ne pas rester à la marge de la marche de l’humanité, que les autorités centrafricaines ont « ratifié les principaux accords et conventions sur l’environnement »

 

La Ministre de l’Environnement, du Développement durable, des Eaux, Forêts, Chasse et Pêche, Arlette Sombo-Dobélé, a vanté l’expertise et l’expérience des délégués venus de différents départements ministériels pour valider le document de planification stratégique et opérationnelle des réponses aux changements climatiques, lors d’un atelier y relatif, vendredi 31 août 2017, à Bangui.

Le but de cet atelier est d’examiner le document de planification stratégique et opérationnelle des réponses aux changements climatiques afin de doter le gouvernement de moyens nécessaires à sa politique en matière de changements climatiques pour la période 2017-2020.

Citant le président de la République dans son discours à la Journée Nationale de l’Arbre à Bossembélé, la Ministre Sombo-Dibélé a signalé que « les changements climatiques représentent un défi auquel la planète doit faire face ».

D’après elle, « le climat a changé, le climat changera et le changement climatique continuera d’imposer à la République des défis fondamentaux pour son développement », d’où la nécessité pour les autorités de « prendre des mesures qui s’imposent pour lutter contre les effets des changements climatiques et le relèvement de la température ».

Elle a aussi rappelé, pour ne pas rester à la marge de la marche de l’humanité, que les autorités centrafricaines ont « ratifié les principaux accords et conventions sur l’environnement ». Le dernier accord, suivant ses propos, est l’Accord de Paris sur les changements climatiques, document important dans le cadre de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CNUCC).

Sur le plan national, Arlette Sombo-Dibélé a fait allusion à la mise en place d’une Coordination nationale Climat qui est appelée à servir de déclic dans les actions et activités liées aux changements climatiques et la mobilisation des ressources financières et techniques en faveur de la République Centrafricaine.

Le document de planification stratégique et opérationnelle des réponses aux changements climatiques comporte un avant-propos, le mot de Madame le Ministre, une introduction, un contexte général, un cadre d’orientation, une vision des objectifs.

La gouvernance, le financement, le suivi-évaluation et une conclusion font également partie du document.

Les départements sectoriels concernés sont l’agriculture, l’énergie et l’hydraulique, le plan, l’éducation, les affaires sociales, la santé, l’intérieur et la sécurité publique, le tourisme, les transports, l’Université de Bangui et la Marie de Bangui.

Il faut préciser que l’atelier sur le document de planification stratégique et opérationnelle des réponses aux changements climatiques a été rendu possible grâce à un soutien technique et financier de la Banque Mondiale à travers le Projet Régional de Réduction des Emissions liées à la Déforestation et à la Dégradation forestière (PREREDD).

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués