SOCIéTé  |    

Centrafrique : le Maire de la commune de Begoua lance un SOS en faveur des sinistrés

Par RJDH Centrafrique - 23/08/2017

Plusieurs maisons se sont écroulées suite à la pluie diluvienne qui s’est abattue sur une partie de Bangui et Begoua ce 22 aout soir

 

Plusieurs maisons se sont écroulées suite à la pluie diluvienne qui s’est abattue sur une partie de Bangui et Begoua ce 22 aout soir. Emmanuel Gazanguinza appelle la croix rouge et la communauté internationale à l’aide en faveur des sinistrés. Appel lancé ce 23 Aout après le constat des dégâts par la commune.

Ce sont plusieurs maisons des quartiers Ngola 2, dans la commune de Begoua, longeant le court d’eau Ngola qui se sont écroulées. Le bilan matériel est d’autant plus important pour Emmanuel Gazanguinza qui appelle les personnes de bonne volonté à l’aide. L’appel intervient après une série de pluie abattue dans la localité.

Ces personnes sinistrées sont accueillies temporairement dans des familles d’accueil et Antoine Bénanou s’inquiète de l’augmentation de ses dépenses quotidiennes, « ma famille est composée de huit membres. Nous avons accueilli quatre personnes sinistrées qui sont nos voisins. Les dépenses journalières ont sensiblement augmenté. Nous avons suspendu le petit déjeuner le matin afin de répondre à ces exigences humanitaires et nous ne mangeons qu’une seule fois par jour maintenant», a-t-il témoigné.

 


© Droits reservés
Le chef de quartier Ngola2 Max-Abel Dobéré, a déploré les conditions dans lesquelles ses administrés se trouvent, « sur le terrain, nous avons constaté que les femmes enceintes, les enfants, et leurs parents passent la nuit à même le sol. Plusieurs personnes ont perdu leur bien. Il faut vraiment agir car la situation est critique », a décrit le chef de quartier de Ngola2.

Jean-Emmanuel Gazangenza, maire de la ville de Bégoua, revient sur son SOS « le 18 aout dernier, nous avons lancé un appel au gouvernement, à la Croix Rouge centrafricaine (CRCA), au Comité international de la croix rouge (CICR). Ils sont informés de la situation des sinistrés, mais nos cris de détresse sont restés sans suite » a-t-il regretté, avant d’appeler lees autorités à la compassion.

Le manque de canalisation, la construction anarchique des maisons d’habitation par la population seraient à l’origine de la récente catastrophe.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués