SOCIéTé  |    

Centrafrique: Le HCR a un nouveau représentant

Par RJDH Centrafrique - 07/08/2017

Buti Kale, est le nouveau représentant du HCR arrivé à Bangui, en remplacement de Kouassi Lazare Etien

 

Buti Kale, est le nouveau représentant du HCR arrivé à Bangui, en remplacement de Kouassi Lazare Etien. Dans sa déclaration, il vient travailler avec le gouvernement pour qu’ensemble trouver une solution aux problèmes des réfugiés et déplacés.

Buti Kale prend fonction dans un contexte où le pays accueille plus de 8.700 réfugiés et demandeurs d’asile et en son sein plus de 534.000 déplacés internes, alors que les violences se poursuivent dans plusieurs villes de provinces de pays, rendant ainsi difficile le travail des acteurs humanitaires et l’augmentation des besoins humanitaires.

M. Kale arrive fraîchement des Etats Unis d’Amérique où il a passé plus de sept ans en tant que Représentant Régionale Adjoint à Washington, Conseiller principal chargé des politiques au bureau du HCR à New York, et Conseiller Principal chargé des Programmes et de la Communication au sein du Bureau d’Appui à la Consolidation de la Paix des Nations Unies, à prêt du secrétaire général des Nations Unis .

 


© Droits reservés
Avant d’être affecté en Centrafrique, Buti Kale a travaillé dans plusieurs pays d’Afrique francophone « Heureusement, doté d’expérience riche de 24 ans en tant que haut fonctionnaire du HCR, M. Kale a travaillé en Côte d’Ivoire, en République Démocratique du Congo, en Tanzanie et au Burundi, cette expérience lui a permis entre autre, d’acquérir une parfaite maîtrise des questions variées et complexes de protection et d’assistance aux réfugiés, déplacés internes et autres catégories de personnes relevant du mandat du HCR. Cette expérience sera mise à contribution dans le cadre de la recherche des solutions à la crise centrafricaine », a indiqué un communiqué du HCR.

Le nouveau représentant a confié qu’il va travailler pour soulager les réfugiés et déplacés. «Je suis venu en Centrafrique pour travailler main dans la main avec les autorités centrafricaines, les agences sœurs des Nations-Unies, les ONG ainsi que d’autres acteurs afin de rechercher ensemble, des réponses appropriées aux problèmes des réfugiés et déplacés internes en Centrafrique», a-t-il déclaré dans ce communiqué.

Agé de 56 ans, M. Kale est titulaire d’un Doctorat en Droit International Public, se spécialisant en résolution des conflits. Son arrivée en Centrafrique coïncide avec la faible mobilisation des ressources pour financer le plan d’urgence humanitaire dans un contexte d’une montée de la violence dans certaines Préfectures, notamment le Mbomou, le Haut Mbomou, la Basse-Kotto, l’Ouham Pende et la Nana Gribizi.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués