NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Jeffrey Hawking: « Le peuple centrafricain écarté de débat sur la justice »

Par RJDH Centrafrique - 04/08/2017

Il est temps pour le peuple centrafricain de s’exprimer sur les questions de DDRR, l’amnistie et les pourparlers de Paix de façon républicaine et pacifique avec un engagement politique

 

Il est temps pour le peuple centrafricain de s’exprimer sur les questions de DDRR, l’amnistie et les pourparlers de Paix de façon républicaine et pacifique avec un engagement politique. Un souhait qu’a formulé le diplomate américain Jeffrey Hawking au terme de sa mission diplomatique en Centrafrique.

Jeffrey Hawkins, Ambassadeur sortant des Etats-Unis en Centrafrique a fait cette déclaration dans son allocution devant certains membres de la Société civile ce jeudi 03 août 2017 au centre Martin Luther King de l’Ambassade des Etats Unis en Centrafrique.

Au moment où la société civile avec la coalition pour la Cour Pénale Internationale se mobilise pour que la voix du peuple soit écoutée sur la question de la lutte contre l’amnistie et l’impunité, Jeffrey fonce le clou avec cette interpellation de la société civile à aider le peuple à s’exprimer.

 


© Droits reservés
« Je pense que le moment est venu pour que le peuple centrafricain s’exprime encore. Dans tous les débats qu’on aurait pu avoir sur le DDRR, les pourparlers de Paix avec les groupes armés le peuple a été écarté de tout ce débat là, je pense qu’il est temps pour ce peuple de s’exprimer de façon républicain et pacifique avec un engagement politique pour trouver une vraie solution durable », a-t-il dit.

Il trouve que le leadership centrafricain devrait d’être à l’écoute des vœux de ce peuple meurtri. Il a évoqué l’élan de l’expression qui s’est déclenchée depuis les consultations populaires et le Forum de Bangui, où les centrafricains ont refusé l’impunité en optant pour la justice. « J’ai encore les souvenir de la population du KM5, lors du référendum constitutionnel, qu’on avait voulu empêcher de voter, mais qui a lutter pour que leurs voix compte. Aujourd’hui, nous avons des institutions acceptées par tous et qui fonctionnent », a-t-il expliqué.

Pour lui, il est de la mission de la société civile d’aider le Gouvernement en donnant les opportunités à la population de s’exprimer de manière pacifique avec un esprit de dialogue constructif en respectant les institutions pour une paix durable.

Jeffrey Hawkins est rappelé après avoir succédé à David Brown qui était chargé d’affaire après deux ans de fermeture de l’Ambassade des Etats Unis en Centrafrique avec le déclanchement des violences à Bangui. Il a été le premier Ambassadeur accrédité auprès de la RCA après l’ouverture de leur ambassade. Il a le mérite de beaucoup d’impliquer dans le succès de la table ronde de Bruxelles organisé par l’Union Européenne et le Gouvernement Centrafricain.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués