SOCIéTé  |    

Le CICR reconstitue les membres d’une famille

Par journaldebangui.com - 05/10/2010

L’organisation a permis à sept enfants de retrouver leur famille après avoir échappé à la violence

 

Ils avaient été séparés des leurs il y a plusieurs années lors des violences armées qui s’étaient déroulées dans la région. Ces enfants ont enduré d’immenses souffrances et on leur a volé une bonne partie de leur enfance, constate Alexandra Goodlad, chef du bureau du CICR dans l'est de la République centrafricaine. Un avion du CICR a emmené quatre enfants d'Obo à Tambura, au Sud-Soudan, puis à Juba et à Yei, avant de repartir de Tambura pour Obo avec trois autres enfants, qu'il a ramenés chez eux en République centrafricaine. Retrouver leur famille est une première étape sur le long chemin de la guérison, a expliqué Mme Goodlad.

 


© opexnews.over-blog.com
David, 17 ans, et son jeune frère Peter ont été enlevés en 2008, lorsqu'un groupe armé a attaqué leur village au Sud-Soudan. Les deux frères ont été séparés et continuellement déplacés, passant d'abord en République démocratique du Congo, puis en République centrafricaine. Tous les jours, nous devions porter de lourdes charges pieds nus à travers la brousse, raconte David. Ceux qui étaient trop faibles étaient tués ou abandonnés sans nourriture. J'ai rêvé tant de fois du jour où je pourrais enfin rentrer à la maison. Or, lorsque David est finalement parvenu à s'enfuir, il s'est retrouvé loin de chez lui, dans le nord-est de la République centrafricaine. Il s'est adressé à la Société de la Croix-Rouge centrafricaine, qui a pris contact avec le CICR. David a été pris en charge à Bangui, et les recherches pour retrouver sa famille au Soudan ont commencé.

Quand il est retourné au Soudan, David a découvert que Peter avait fait de même. C'est un instant inoubliable pour nous, dit le frère aîné. Nous avions perdu tout espoir. Chacun de nous pensait que l'autre était mort. Le rétablissement des liens familiaux est une des priorités du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Depuis le début de 2010, le CICR et la Société de la Croix-Rouge centrafricaine ont permis l'échange de 417 messages Croix-Rouge et ont réuni neuf enfants avec leur famille. Au Soudan, le CICR et le Croissant-Rouge soudanais ont transmis plus de 10 000 messages et réuni 13 enfants avec leur famille.

 

 
MOTS CLES :  Cicr   Famille   Violence   Rassemblement 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués