DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

RCA: Dans le témoignage du président Bozizé

Par Journaldebangui.com, Xinhua - 23/05/2011

«Je ne suis pas responsable de la mort de Patassé» a dit François Bozizé

 

"Je ne suis pas responsable de la mort de Patassé," a déclaré samedi le Président de la République François Bozizé à l'occasion des obsèques officielles de l'ancien président Ange Félix Patassé à Bangui, en réponse aux accusations selon lesquelles son gouvernement avait retardé la sortie du pays de Patassé pour aller se soigner. "La politique est un domaine compliqué. La politique n'a ni tête ni queue. Ce que l'on raconte en mon nom aujourd'hui, c'est que ces mêmes personnes racontaient contre Patassé lorsqu'il était au pouvoir", a déclaré Bozize aux obsèques dans un discours improvisé en langue nationale, le Sango. Les obsèques ont commencé 10h du matin sur l'avenue des Martyrs avec l'arrivée de la dépouille de Patassé, couverte du drapeau centrafricain, à bord d'un commande-car escortée par les forces de défense et de sécurité et entourés de sympathisants du défunt brandissant des banderoles à son effigie.

 


© journaldebangui.com
Recueillement du chef de l'Etat devant la dépouille
A la tribune, le couple présidentielle, le président de l'Assemblée nationale, le premier ministre et tout son gouvernement. De l'autre côté, la veuve et les enfants Patassé, ses anciens collaborateurs, notamment l'ancien premier ministre Anicet Georges Dologuélé et Luc Apollinaire Dondon Konamambaye. Pour Anicet Georges Dologuele, Ange Félix Patassé était un homme qui a le sens du compromis et du pardon et veillait à ce qu'aucun membre de sa famille biologique n'use et abuse des biens de l'Etat. "En démocrate il a vécu, en démocrate il est mort", conclut-il dans son témoignage. Après la série de témoignages, des institutions et des particuliers ont déposés des gerbes et un défilé funèbre exécuté par les éléments de forces de défense et de sécurité a mis fin à la cérémonie funèbre.

Né le 25 janvier 1937 en Centrafrique, ingénieur agronome, Ange Félix Patassé a crée en 1979 un parti politique, le Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC). Il a été plusieurs fois ministre et premier ministre. Elu président de la République lors de la première élection pluraliste en 1993, il est réélu en 1999, mais renversé par un coup d'Etat le 15 mars 2003 par Bozizé, son ancien chef d'état-major. En 2008, Patassé en exil est rentré au pays pour prendre part au dialogue politique inclusif. Lors des dernières élections présidentielles, il était arrivé en deuxième position derrière François Bozize. Souffrant de diabète, il est décédé à l'âge de 74 ans le 5 avril 2011 à Douala au Cameroun alors qu'il se rendait en Guinée Equatoriale pour des soins médicaux.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués