SOCIéTé  |    

Les femmes centrafricaines promeuvent la paix dans le pays

Par RJDH Centrafrique - 06/07/2017

Le réseau des femmes leaders ont tenu un atelier mardi à Bangui dans le but de sensibiliser des membres des 14 groupes armés actifs dans le pays sur la nécessité d'un cessez-le-feu

 

Les femmes leaders ont poussé les groupes armés à la paix et au respect de leurs engagements en faveur de cesser le feu et du vivre ensemble en marge de l’atelier initié par HD Centre, (centre du dialogue humanitaire à Bangui) ce 04 juillet à Bangui. Une initiative saluée par les leaders et représentants des 14 groupes armés présent à cette séance.

Le plaidoyer des femmes leaders est fait en marge de l’atelier organisé par le Centre du Dialogue Humanitaire (HD Centre) à l’hôtel Somba à Bangui. Echanges organisés avec les groupes armés dans le but de réfléchir sur les nouvelles approches du DDRR. Le plaidoyer des femmes intervient alors les groupes armés sont pointés du doigt dans les violences basées sur le genre dans les zones sous occupations et en conflit.

Le plaidoyer des femmes leaders est porté par Mme Lina Ekomo présidente de l’association des femmes leaders dans l’objectif de saluer la volonté des groupes armés à aller vers la paix, mais aussi à leur rappeler les engagements signés dont sa mise en œuvre sur le terrain souffre d’efficacité. «Nous sommes venues vers vous pour discuter avec vous et vous encourager pour qu’on aille ensemble vers la paix» a-t-elle indiqué.

 


© ©Droits réservés
Photo d'illustration
Les groupes armés ont unanimement salué l’initiative des femmes et marque leur disponibilité à discuter de la paix avec les femmes mais dans un autre cadre «Vous êtes nos mamans et votre rôle est déterminant pour la paix dans ce pays. Nous voulons discuter avec vous et nous souhaiterions le faire dans un cadre avec un chronogramme précis mais pas à la va vite. Nous sommes entièrement disponible à discuter avec vous nos mamans» a précisé Mahamat Abrass, un des leaders de la Séléka.

Le Centre du Dialogue Humanitaire représenté par son chef de mission Peter Nsinkeng s’est dit engager à soutenir le dialogue entre les femmes et les groupes armés.

L’association des femmes leaders porte la question des VBG et de la responsabilité des groupes armés peu après la prestation de serment de certains juges de la Cour Pénale Spéciale à Bangui.
 
MOTS CLES :  Centrafrique   Femmes   Leaders   Paix   Cesssez-le-feu 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués