SOCIéTé  |    

Centrafrique : Les procédures de saisines de la CPS présentées aux victimes

Par RJDH Centrafrique - 21/06/2017

Le Substitut du Procureur Spécial Près la Cour Pénale Spéciale Alain Tolmo a dans un échange avec les victimes centrafricaines, présenté les différents modes de saisine de la CPS

 

Le Substitut du Procureur Spécial Près la Cour Pénale Spéciale Alain Tolmo a dans un échange avec les victimes centrafricaines, présenté les différents modes de saisine de la CPS. Une présentation qui fait suite aux nombreuses plaintes des victimes au sujet de manque d’informations sur la CPS à Bangui.

Lors d’une rencontre d’informations du bureau de la Cour Pénale Internationale en Centrafrique et de la Coalition de la Cour Pénale Spéciale visant à mettre en place une stratégie d’information à l’endroit des victimes, plusieurs victimes ont relevé le manque d’informations sur les procédures. D’autres méconnaissent le mode de saisine de la cour après les nombreux crimes commis dans le pays. C’est ainsi que le substitut de cette juridiction nationale a présenté aux victimes les différentes étapes de saisine devant cette cour.

 


© Droits reservés
Le Substitut du Procureur de la Cour Pénale Spéciale Alain Tolmo a appelé les victimes à plus de documentation, car selon lui, « le rôle des victimes devant la Cour Pénale Spéciale c’est d’avoir des plaintes, c’est-à-dire un dossier solides nanti des preuves. Une fois les dossiers sont constitués, d’abord le dépôt des plaintes s’en suit auprès des juges ou du procureur. Le dépôt se fait sans frais de dossiers » a-t-il insisté.

Aladjih Ibrahim Bouba président de l’association des peulhs de Centrafrique, se dit informé et édifié sur ce mécanisme et appelle à la mise en place rapide de la Cour Pénale dans le pays. « Nous sommes plus que victimes et fatigués des événements atroces que le pays a connus. Avec les différentes procédures ici présentées, nous voulons que les auteurs de ces crimes soient jugés devant la CPS ou la CPI » a-t-il lâché.

La préparation des victimes et des parties civiles au procès s’organise, alors que la prestation du serment des juges de ladite cour est attendue à Bangui sur fond d’observation de la Cour Pénale Internationale par le bureau du procureur dans le pays.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués