SOCIéTé  |    

Solange Pagonendji: "La paix ne peut revenir en Centrafrique qu’à partir du Km5"

Par RJDH Centrafrique - 07/06/2017

Dans le cadre de la recherche de la paix et du vivre ensemble, le Km5 disposera d’une radio communautaire avec l’appui d’Internews

 

Dans le cadre de la recherche de la paix et du vivre ensemble, le Km5 disposera d’une radio communautaire avec l’appui d’Internews. Laquelle radio sera pilotée par Marie Solange Pagonendji Ndakala qui nous parle de sa ligne éditoriale et qui estime que cette radio est vecteur de paix qui viendra de Km5. Position exprimée dans une interview accordée au RJDH.

Marie Solange Pagonendji Ndakala bonjour !
Bonjour madame la journaliste.

Vous êtes coordonnatrice de la Coalition des Femmes pour la Paix et la Reconstruction de la RCA. Vous avez la charge de l’installation d’une nouvelle radio au Km5 sur financement d’Internews, qu’elle est le niveau d’avancement en ce qui concerne l’installation de cette radio ?
je vous remercie, nous sommes très avancés après la délibération qui a permis à notre organisation de porter cette radio au KM5 dans le 3ème arrondissement. D’abord nous avons eu à faire des réunions avec Internews pour les mises au point. Ensuite entre nous au niveau de la coalition et à la base. Nous avons rencontré le maire du 3ème arrondissement, les autorités locales. Et au courant de cette semaine, nous tiendrons une réunion avec les associations, les commerçants et toutes les autres entités du Km5. A l’issu, de ces rencontres, nous avons identifié des endroits pour implanter cette radio.

Cela sous-entend que la communauté est bien préparée à accepter la naissance de cette radio ?
Oui, déjà l’annonce de cette radio a eu beaucoup d’engouement et de réactions positives parce que c’est une radio communautaire qui permettra à la communauté elle-même d’intervenir dans sa radio et surtout le problème de rapprochement entre les arrondissements voisins. Donc, à travers cette radio, nous allons régler ce problème de rapprochement entre les habitants du 3ème, 5ème, 6ème arrondissements. Cela leur donne le moyen de s’exprimer, de se conseiller, de se parler franchement. La paix ne peut revenir en Centrafrique qu’à partir du Km5. Si le km5 est en paix, tout l’ensemble du territoire sera en paix.

Donc, nous pouvons dire que cette communauté comprend l’importance d’un média de proximité ?
Oui, je peux dire que c’est compris. Tout le monde n’a pas un accès facile aux médias publics ou commerciaux. Mais cette radio implantée dans ce secteur permettra de parler facilement de la paix et de la cohésion sociale et dénoncer certaines choses. La communauté, je puis vous dire comprend l’importance de ce média de proximité parce qu’elle sait que cette radio peut porter sa voix très loin.

 


© Droits reservés
Madame la coordonnatrice, en vous écoutant, vous vous n’êtes pas confrontée à des difficultés majeures dans l’implantation de cette radio !
Vous savez le Km5 est une zone d’affaire, donc avoir une place pour l’implantation de cette radio, est un peu compliqué. Mais sinon, plusieurs endroits ont été identifiés, sur l’avenue Boganda ; trois sites ont été identifiés, d’autres au niveau de Jamaïque, au quartier Sambo, proche du monument Abel Ngouba. Donc, nous sommes en train de faire des investigations à notre niveau par rapport à la sécurité et à la sureté de cette station radio que nous allons installer. Mais, il faudrait que les habitants du Km5 et des autres arrondissements puissent veiller sur cette radio. Nous n’avons pas encore été vers eux, mais ce sera fait parce que c’est une radio de rapprochement.

Cette radio est une radio communautaire, elle sera implantée dans un contexte post-conflit. Quelle sera sa ligne éditoriale ?
La ligne éditoriale portera sur le vivre-ensemble, la gestion des conflits et la consolidation de la paix. Et donc, il y’aura des messages qui vont porter sur la paix, la cohésion sociale et le vivre-ensemble.

Votre coalition organisera d’ici le 8 juin une assemblée générale. Dites-nous de quoi il s’agira.
Parallèlement aux contacts que nous prenons avec les autorités locales et associations, et les recherches pour l’implantation de la radio, nous allons tenir l’assemblée générale constitutive de la radio. Donc, ce serait les associations affilées à la coalition qui vont se retrouver pour désigner les membres du Conseil d’Administration et de la commission du contrôle. Nous aurons la charge d’une équipe de personnel avec un directeur et une équipe technique et donc par rapport à tout cela, nous allons mettre en place tous ces organes et par après demander l’autorisation au Haut Conseil de la Communication pour avoir une fréquence et lancer les activités.

Marie-Solange Pagonendji Ndakala merci !
merci beaucoup madame la journaliste !
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués