ECONOMIE ET BUSINESS  |    

La diaspora africaine face au développement de l’Afrique

Par Afrique Avenir - 17/05/2011

Depuis quelques années, ces africains sont de plus en plus nombreux à se lancer réellement dans les affaires dans les pays qui les ont vu naître

 

Les apports de la diaspora africaine au développement de l’Afrique ne sont plus à démontrer. Transferts d’argent, investissements ou création d’entreprises, les Africains de l’Extérieur contribuent énormément, grâce à leurs connaissances et expériences acquises dans leurs pays d’accueil, à la croissance économique du continent. Depuis quelques années, ces africains sont de plus en plus nombreux à se lancer réellement dans les affaires dans les pays qui les ont vu naître, en créant notamment des entreprises et donc des emplois, stimulant ainsi l’innovation et le développement sur le continent. Le rôle joué par les femmes est d’ailleurs tout aussi important que celui de leurs compatriotes masculins.

Créer une entreprise en Afrique: une gestion simplifiée
Pendant longtemps, lorsqu’un des membres de la diaspora africaine installés en Occident, créait une entreprise dans son pays d’origine, il en confiait la gestion à une personne de sa famille ou à un ami. Et souvent, cette collaboration se soldait par des pertes financières voire la faillite de l’entreprise à cause, entre autres, du manque d’expérience des cadres dirigeants. Depuis, grâce à la mobilisation de certaines associations de la diaspora, à la prise de conscience des gouvernements africains et des institutions comme l’Union africaine, il est plus facile pour ces ressortissants africains d’Europe ou d’Amérique de créer une PME dans leur pays d’origine et de la gérer à distance sans trop de tracas. La réduction des coûts téléphoniques et l’essor d’internet sur le continent leur permettent d’entretenir facilement des contacts avec leur entreprise. De plus beaucoup de pays africains leur offrent désormais la possibilité d’ouvrir et de gérer des comptes bancaires en ligne afin qu’ils puissent surveiller étroitement leurs dépôts et soldes bancaires.

 


© google-images.fr
Les profits des entreprises restent en Afrique
Les entrepreneurs de la diaspora préfèrent aujourd’hui gérer leurs affaires en recrutant du personnel local qualifié et acheter tout ce dont l’entreprise a besoin en Afrique en utilisant les chaînes d’approvisionnement locales. Ainsi, non seulement, ces entrepreneurs sont à l’origine de création directe d’emplois aussi bien des postes de cadre que d’employé ou ouvrier, mais également ils aident les entreprises locales à sauver leurs emplois et à en créer de nouveaux en soutenant la demande locale. Principale motivation de ces entrepreneurs: les profits réalisés demeurent en Afrique où ils sont réinvestis dans des banques ou projets locaux qui développent l’économie africaine. Exemple célèbre de ce type d’entrepreneur: le milliardaire soudanais, membre de la diaspora anglaise, Mo Ibrahim qui a fondé la compagnie de téléphonie mobile Celtel, devenue depuis l’une des plus grandes entreprises africaines

 


© google-images.fr
L’apport des femmes de la diaspora au développement africain
L’apport des femmes de la diaspora africaine se fait comme pour les hommes, en particulier dans le domaine de la coopération intellectuelle, du transfert de fonds et de technologies, de l’enseignement et de la santé mais également dans le combat pour la paix. Pendant longtemps, leur action était souvent associée au système de caisses de solidarité appelées «tontines», qui permet aux femmes en Afrique de cotiser régulièrement une somme fixe perçue par chacune des membres à son tour et transformée en association informelle une fois dans le pays d’accueil. Mais ces femmes peuvent être aujourd’hui des experts de haut niveau, constituer une main-d’œuvre hautement qualifiée avec des compétences remarquables dans différents domaines. Bon nombre d’entre elles se distinguent dans le milieu associatif, souvent en faveur de leurs compatriotes femmes restées sur le continent en les aidant notamment à devenir plus indépendantes. Mais, il existe aussi des femmes entrepreneures spécialisées dans la promotion et la «vente» de l’image de l’Afrique et plus particulièrement de leur pays d’origine.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués