SOCIéTé  |    

Centrafrique: ville de Bangassou en proie aux violences

Par RJDH Centrafrique - 15/05/2017

La ville de Bangassou dans le sud-est est plongée tôt ce matin dans les violences

 

La ville de Bangassou dans le sud-est est plongée tôt ce matin dans les violences. Plusieurs positions seraient attaquées par des groupes armés, même la base des casques bleus, la gendarmerie et la maison d’arrêt, a-t-on appris des sources concordantes.

Cette attaque intervient quatre jours après une autre attaque contre un convoi de la Minusca, causant 5 morts dans les rangs des casques bleus, alors que depuis plusieurs mois, les autorités locales et habitants de Mbomou alertent sur des éventuelles attaques de la ville.

Selon les informations du RJDH, cette attaque serait perpétrée par des groupes armés qui se réclament des auto-défenses, « les jeunes des villages environnants ont lancé une attaque depuis 1h du matin. La base de la Minusca, la gendarmerie, la maison d’arrêt et le quartier commercial Tokoyo sont visés. Vers 8 heures, ce sont ces groupes armés qui contrôlent la ville de Bangassou », a expliqué au RJDH une source humanitaire.

 


© Droits reservés

Les raisons de cette attaque ainsi que l’identité des assaillants ne sont encore clairement connues. « Ces jeunes se sont mobilisés pour barrer la route à la progression des éléments de Ali Darras ainsi que ceux du FPRC, coalisés avec des Anti-Balaka. Pour eux, le président du comité islamique, le préfet ainsi que les casques bleus, seraient en train de distribuer des armes à certains peuls de la ville et faciliter leur mouvement dans la préfecture », a souligné une source religieuse dans la ville.

Le président du comité islamique, le préfet ainsi que la Minusca ne sont pas joignables pour leurs versions des faits.

Des sources concordantes indiquent que ces miliciens autochtones réclament la présence des Forces Armées Centrafricaines (FACA) ainsi que du président Faustin Archange Touadera, avant de libérer la ville.

Bangassou a été depuis longtemps symbole de la paix et du vivre ensemble, en dépit des violences dans certaines villes du pays.Les tensions ont commencé après le retrait de Ali Darras de Bambari.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués