SOCIéTé  |    

Centrafrique : la MINUSCA rattrapée par son propre jeu de cameléon

Par Corbeau news - 12/05/2017

De retour de Rafai sur Bangassou (sud-est de la RCA) un contingent de la MINUSCA a essuyé de lourdes pertes en matériels et vies humaines.

 

Au total quatre (04) morts et un porté disparu jusqu’alors. Huit(08) blessés. C’est le bilan du reste actuel de l’attaque portée le 08 Mai 2017 contre le contingent cambodgien et marocain à quelques kilomètres de Bangassou, une ville du Sud-Est de la RCA. Corbeau News dans sa quête d’avoir d’autres informations fiables sur cette attaque n’a pas pu joindre les responsables de la MINUSCA qui se sont contentés d’un silence assourdissant. Mais depuis cette attaque conte la MINUSCA, beaucoup de questions se posent et les analyses vont bon train. Que peut-on retenir de cette première attaque d’envergure et de taille contre la MINUSCA ?

En effet depuis son implantation en RCA, le centrafricain lambda et la société civile ont toujours décrié la partialité et la complicité de la MINUSCA qui tient toujours un discours de deux poids deux mesures, bien qu’exerçant sous le chapitre 7 du Conseil de sécurité qui l’autorise à faire usage de la force pour désarmer tous les groupes rebelles sans exception. Sur le terrain, la MINUSCA ne joue pas franc jeu. A Bambari, la MINUSCA a protégé et hébergé au vu et au su de toute la population et des observateurs avertis de la vie centrafricaine, le chef rebelle ALI DARASSA. Pour couronner le tout, la MINUSCA a mis ses moyens logistiques et militaires à la disposition du chef rebelle de surcroit non centrafricain Ali DARASSA pour accompagner comme un roi, avec les honneurs dus à un chef d’ETAT vers une localité du sud-est de la RCA.

Il n’est un secret pour personne aujourd’hui en RCA : LA MINUSCA EST UNE FORCE D’OCCUPATION qui joue le jeu de la rébellion, juste pour entretenir le trouble et un climat d’insécurité dans le pays afin de piller, violer, détruire les richesses de la RCA. La seule mérite et succès que la MINUSCA a connu en RCA et que l’histoire retiendra c’est le viol des filles, le désordre sexuel, son soutien franc aux groupes rebelles qu’elle a même armés. La MINUSCA protège les rebelles et tire à balle réel sur le peuple centrafricain.

La MINUSCA en RCA c’est le commerce illicite. Il suffit de faire un tour dans l’arrière-pays pour voir le commerce de boissons de la viande, bref de tout que les différents contingents de la MINUSCA font sous le couvert de l’indemnité de privilège dont ils bénéficient en RCA.

La MINUSCA en RCA c’est le complot. Cette force onusienne entretient le flou quant à son rôle réel sur le terrain et ses accointances avec les groupes rebelles d’ALI DARASSA, Abdoulaye MISKINE et autres NOURADINE ADAM, AlKHATIM. Et comme pour piller toute la RCA, la mafia internationale représentée par la MINSUCA sur le terrain est entrain de gagner l’Est de la RCA qui, soit dit en passant, n’avait pas du tout connu la présence de la SELEKA depuis 2013 grâce à la présence des forces américaines et ougandaises.

Dotant personnellement les groupes rebelles en armes et autres effets puissants de guerre, la MINUSCA protège bec et ongle ses agents de terrain. Comme la MINUSCA protège ALI DARASSA qui est un chef de guerre, un terroriste nigérien qui ravitaille la MINUSCA en diamants, or et autres richesses de la RCA logées dans les zones qu’il contrôle avce la bénédiction, bien sûr, de la MINUSCA. Vous verrez très facilement que là ou DARASSA exerce sa mission, la MINUSCA lui envoie pour protection que des contingents de langue arabe de sorte à faciliter la communication entre la rébellion sur place et le contingent de la MINUSCA. C’est ce jeu qui vient d’être compris par les combattants chrétiens et qui a constitué l’attaque d’avertissement contre le contingent marocain. Déjà dans un passé encore récent, la société civile, ayant compris à fond le jeu et le complot de a MINUSCA contre le peuple centrafricain, avait demandé son départ de la RCA. Et comme d’habitude, la MINUSCA avait tiré à balle réelles sur le peuple sans armes faisant des dizaines de morts. Or si c’était les mercenaires du KM5 ou de Ali DARASSA, AlKHATIM , Abdoulaye MISKINE et autre Abdoulaye Hissen, les forces de la MINUSCA n’allaient pas tirer. Au contraire, ils allaient allègrement les accompagner au besoin, les aider à tuer davantage les centrafricains.

On ne le dira jamais assez : LA MINUSCA EST PARTIALE, ELLE EST INCOMPETENTE, ELLE PILLE LS RICHESSE DE LA RCA ; ELLE VIOLE LES FILLES MINEURS DE LA RCA ET LES MET EN GROSSESSE…

L’attaque de Bangassou contre la MINUSCA est le résultat même du double jeu de la MINUSCA qui s’occupe d’autre chose sur le terrain que l’application et l’exécution de son véritable mandat tel que le Conseil de Sécurité e lui avait donné.

Si la MINUSCA n’avait pas pris fait et cause pour une partie au conflit à savoir les branches armées de la SELEKA, si la MINUSCA n’avait pas été partiale, si la MINUSCA n’avait pas mis de côté son mandat tel que donné par le conseil de sécurité, si la MINUSCA n’avait pas accompagné en toute sécurité et honneur le chef rebelle ALI DARASSA vers sa nouvelle demeure ou il continue de tuer les centrafricains, de piller les richesses du pays au profit de la MINUSCA, le contingent marocain n’aurait jamais essuyé une telle défaite qui sonne comme la défaite française de 1941 face aux forces nazzies hitlériennes.

Il est temps que le gouvernement centrafricain, qui, lui aussi, brille par une incapacité et un silence complice face au complot de la MINUSCA, pense à réviser l’Accord de siège qui lie la MINUSCA à la RCA. Au besoin, et pour l’intérêt de la paix et du peuple centrafricain, demander le retrait pur et simple de cette force inopérante et partiale.
Affaire à suivre !

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués