SOCIéTé  |    

La RCA évalue le projet de lutte contre l’épizootie des poissons

Par ACAP - 09/05/2017

L’objectif de cet atelier est de mettre tous les membres de la plateforme du projet au même niveau d’information et surtout déterminer une riposte à la pathologie.

 

Le représentant du projet relatif au syndrome ulcératif épizootique des poissons en République Centrafricaine, Jean-Archange Gonda-Batty, a indiqué, lors d’un atelier d'évaluation, vendredi 5 mai 2017, à Bangui, que la mise en œuvre dudit projet est merveilleusement avancée et qu’il est nécessaire d’en rendre compte aux membres la plateforme.

L’objectif de cet atelier est de mettre tous les membres de la plateforme du projet au même niveau d’information et surtout déterminer une riposte à la pathologie.

Rappelant le contexte du projet, Jean-Archange Gonda-Batty a indiqué que depuis 2014, la République Centrafricaine est confrontée à une mortalité des poissons dues à des ulcères et lésions nécrotiques.

Avec la mise en œuvre du projet, des échantillons de poissons atteints du syndrome ulcératif épizootique ont été examinés dans des laboratoires nationaux.



 


© Droits reservés
D’après Jean-Archange Gonda-Batty, le syndrome ulcératif épizootique est une maladie aquatique grave qui affecte certains poissons sauvages et d’élevage. Et pour y faire face, le gouvernement de la République Centrafricaine a sollicité le concours du Fonds des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO).

Les zones concernées par le projet sont : le bassin de l’Oubangui, comprenant les préfectures longeant le cours du fleuve Oubangui, à savoir le Haut Mbomou, le Mbomou, la Basse Kotto, la Ouaka, la Kémo, l’Ombella M’Poko, la Lobaye ainsi que le bassin de la Sangha, regroupant les préfectures de la Mambéré Kadéï et de la Sangha Mbaéré.

Il est à noter que les poissons infectés ne peuvent être comestibles que si les ulcères et lésions nécrotiques ne présentent pas des caractéristiques dégoutantes. Ensuite, il est conseillé que les poissons présentant de faibles lésions soient bien cuits avant d’être présentés à table.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués