SOCIéTé  |    

RCA: le budget du programme DDR bouclé, avec l'aide de la Banque mondiale

Par RFI - 20/04/2017

En RCA, le programme DDR (désarmement, démobilisation, réinsertion) semble sur le point de redémarrer.

 

En RCA, le programme DDR (désarmement, démobilisation, réinsertion) semble sur le point de redémarrer. Jeudi et vendredi prochain, pour la première fois, les 14 groupes armés se retrouveront autour de la table du comité consultatif de suivi chargé de piloter le DDR. Un programme dont le coût est estimé à 45 millions de dollars, dont 30 millions financés par la Banque mondiale sous la forme d'un don qui vient d'être octroyé au gouvernement.

La réunion est attendue depuis des semaines. Ce jeudi et vendredi à la présidence, les représentants des 14 groupes armés que compte le pays, de la société civile, des Nations unies, des partenaires et des autorités se retrouveront dans le cadre du comité consultatif de suivi pour véritablement enclencher la machine du DDR.

Désormais le budget est bouclé: 15 millions de dollars financés par le gouvernement et la Minusca. Et 30 millions financés par la Banque mondiale sous forme d'un don octroyé au gouvernement. 30 millions destinés au retour d'environ 5 000 ex-combattants à la vie civile, et à l'aide à leur communauté d'accueil.

 


© Droits reservés
Un stock d'armes à Bangui en RCA (photo d'archives).
Jean-Christophe Carret, le représentant de la Banque mondiale en Centrafrique, détaille à quoi serviront les fonds versés par son institution. « Ce que l’argent de la Banque mondiale va financer ce sont les activités destinées à l’ex-combattant lui-même, notamment des formations, qui vont lui permettre de réapprendre un métier ou de retrouver des bases pour sa réinsertion dans la vie civile. Nous allons également financer des activités pour les communautés d’accueil, c’est très important. Et, enfin, on va financer le pilotage de tout le programme par la cellule installée à la présidence. On va donc aider aussi les Centrafricains à faire de la planification. »

Le programme est prévu pour durer 30 mois à compter de fin mai début juin. Cela étant, il faudra que les négociations aboutissent rapidement, ce qui n'est pas gagné, puisqu'au moins un des groupes les plus actifs dans les violences qui enflamment toujours le pays, le FPRC, a déjà fait montre de sa mauvaise volonté à participer au DDR, en indiquant n'être présent au comité consultatif qu'en simple observateur.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués