SOCIéTé  |    

Bêkou: Martial Beti Marace s’imprègne des avancés du projet dans la région de l’Est Cameroun

Par Florine Mouano - 11/04/2017

A trois mois de la fin de ce projet, l’ambassadeur de la République centrafricaine au Cameroun, s’assure de sa matérialisation.

 

L’ambassadeur de la République centrafricaine au Cameroun, Martial Beti Marace, a rendu visite au gouverneur de la région de l’Est Cameroun, Grégoire Mvogo, à Bertoua. Cette visite de courtoisie « transformée en réunion de travail » a eu lieu lundi 03 avril 2017, et s’inscrit dans le cadre du projet « Bêtou » qui signifie « Espoir » en langue Sango (Une langue centrafricaine).

Bêkou est une réponse à court et moyen terme à l’afflux de réfugiés de la République Centrafricaine au Cameroun. Mit sur pied le 28 avril 2015, avec pour objectif spécifique, de faire baisser ou limiter les tensions entre les populations locales et les réfugiés dans les zones d’accueil. Initié par les fonds Bêkou de l’Union Européenne, le projet Bêkou est exécuté par la Deutsch Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) avec à la tête du projet Clarisse Bukeyeneza.

 


© GIZ
Martial Beti Marace, s’est rendu dans la région du soleil levant pour s’assurer de l’effectivité des réalisations du projet dans cette partie du Cameroun à trois mois de sa clôture. La rencontre avec Grégoire Mvogo était une occasion pour l’ambassadeur centrafricain de signaler sa présence pendant cinq jours dans les villes de Bertoua, Batouri, Mbilé et Bétaré Oya. Pour l’ambassadeur Beti Marace, « Sa visite de courtoisie au gouverneur transformée en visite de travail a tout d’abord permis de faire le point sur les résultats attendus du projet Bêkou et de recevoir les bénédictions du chef de la région avant de se rendre dans les zones d’interventions». Outre sa rencontre avec le gouverneur de l’Est, Martial Beti Marace a fait d’autres arrêts notamment au complexe hospitalier catholique de Batouri, les sites de production et d’utilisation du combustible et des foyers améliorés, la source de Ndokayo …

Pour atteindre son objectif, le projet Bêkou se focalise sur la fabrication et l’utilisation des foyers améliorés, plus économique en énergie, afin de diminuer les émissions nuisibles. Ensuite la mise en place d’une nouvelle filière de production de briquettes de sciure au site de réfugiés de Mbilé et dans ledit village. Enfin la sensibilisation en gestion pacifique des conflits liés à l’usage de bois de chauffe et aux conséquences de la déforestation.

« Sur les 260 mille réfugiés enregistrés au Cameroun, presque 2000 se trouvent dans la région de l’Est », affirme Martial Beti Marace. Cette région, est l’une des trois du Cameroun (Adamaoua, Nord et Est) dans laquelle intervient le Projet Bêkou, surtout avec l’arrivée massive depuis 2014 des populations réfugiées de la République centrafricaine.
 
MOTS CLES :  Centrafrique   Cameroun 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués