SOCIéTé  |    

Centrafrique : Le Ministre Theodore Jousso salue l’évolution des travaux du Pont Sapéké

Par Corbeau news - 07/04/2017

Les travaux de construction du Pont Sapéké – pont reliant le 2ème et 6ème arrondissement de Bangui vont bon train

 

Les travaux de construction du Pont Sapéké – pont reliant le 2ème et 6ème arrondissement de Bangui vont bon train. Le constat est fait avec soulagement par M. Theodore Jousso, Ministre des Travaux publics, des transports, de l’aviation civile et du désenclavement, lors d’une visite express effectuée par le Membre du gouvernement mercredi 5 avril 2017, sur le chantier.

« C’est avec beaucoup de satisfaction que je rentre après cette visite, puisque le planning est bien respecté et les travaux confortatifs sont terminés avant l’arrivée de la pluie », c’est en ces termes que le Ministre Jousso a exprimé son enthousiasme après avoir visité du chantier de construction du Pont Sapéké. « Je me réjouis de voir que les travaux avancent bien », a ajouté le Membre du gouvernement.

Evidemment, le chantier de construction du Pont Sapéké est rentré dans le vif du sujet. Plusieurs engins légers et lourds travaillent à plein régime. Parmi ces engins s’activent plus d’une centaine d’ouvriers qualifiés ou des temporaires, chacun dans son domaine sous la supervision du chef de chantier chinois et le contrôleur du Ministère des Travaux publics. Après quelque trois mois de chantier, le Pont cassé de Sapéké est totalement enlevé et ressemble plutôt à un boulevard déblayé où se bousculent maçon, ferrailleurs, menuisiers…
A en croire le contrôleur du Ministère des Travaux publics, les travaux seraient déjà à plus de 35% de réalisation. Tous les travaux préparatifs sont terminés, les fondations sur pieu sont en train d’être creusées, le ferraillage des pieux est terminé. « Avant la pluie nous allons commencer à coller le béton », a rassuré le Ministre Jousso.

Notons au passage que la construction du Pont Sapéké se fait sur financement (un don) du gouvernement chinois à hauteur de 6 milliards de Francs Cfa. Ce pont revêt un intérêt énorme pour le pays et plus particulièrement pour la population de Bangui.

 


© Droits reservés

D’abord au plan politique, l’effondrement de cet ouvrage aggravé par les nid-de-poule sur les avenues à Bangui, ainsi que d’autres infrastructures vétustes ou délabrées, donnent une apparence vilaine à la capitale entre temps ‘’Bangui la conquête’’.
Au plan économique, le Pont Sapéké est la principale passerelle pour les gros camions qui transportent le bois depuis les forêts de l’Ouest pour le Cameroun, sans compter d’autres produits agricoles en provenance de la Lobaye.

Au plan social, l’effondrement de cet ouvrage est vécue comme une fracture sociale étant donné que ce pont est l’incontournable trait d’union entre les populations de Bimbo et du 6ème arrondissement à celles du reste de la capitale pour ne pas se limiter aux habitants des 2ème et 1er arrondissements. Tout cela fait que l’effondrement de ce pont a été un coup dur pour la population, à travers les tracasseries que cela engendre.

A l’occasion de sa visite d’hier, le Ministre Jousso a rappelé que dans la mise en œuvre de ce projet, il est demandé une modeste contribution demandée au gouvernement et que ce dernier est en train de tout mettre en œuvre à cet effet. « Il est vrai que dans le projet, il y a des obligations fixées pour la partie centrafricaine qui devait fournir l’électricité et l’eau à haute pression, ainsi que la sécurisation du périmètre. L’ENERCA a déjà fait un travail d’évaluation, ce qui a permis d’acquérir un transformateur de 42 millions de Francs Cfa et qui sera opérationnel très bientôt. De même, il y a la conduite d’eau qui alimente Bimbo et toute la localité autour de ce chantier, le Ministre de l’Energie est très sensibilisé sur la question. Quant à la sécurisation du périmètre, nous travaillons en étroite collaboration avec mon collègue le Ministre de la Sécurité publique. Je puis vous assurer que le gouvernement prend toutes les dispositions pour respecter les engagements pour la partie centrafricaine », a affirmé le Ministre.

Pour mémoire, les travaux de ce pont lancés en décembre dernier par le Président de la République Pr Faustin Archange Touadera sont prévus pour 22 mois.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués