SOCIéTé  |    

RCA : L’ONG internationale OXFAM tire la sonnette d’alarme

Par Radio Ndeke Luka - 04/04/2017

La semaine dernière, l’organisation a publié les résultats d’une enquête dans un document de cinq pages menée après l’an 1 du Chef de l’Etat Faustin Archange Touadéra à la magistrature suprême

 

La semaine dernière, l’organisation a publié les résultats d’une enquête dans un document de cinq pages menée après l’an 1 du Chef de l’Etat Faustin Archange Touadéra à la magistrature suprême.

Selon Oxfam, 60% du territoire demeure sous le contrôle des groupes armés. En conséquence depuis septembre 2016, 100.000 personnes ont été de nouveau déplacées.

Le document souligne également que grâce aux efforts de cohésion sociale impulsés par le gouvernement de Simplice Mathieu Sarandji, la courbe de déplacement avait baissé. On est alors passé de 421.223 déplacés en février 2016 à environ 385.750 en août 2016. Le changement de cette dynamique s’est renversé. Entre août 2016 et janvier 2017, le nombre de personnes déplacées est remonté à 402.240.

 


© Droits reservés
L’insécurité entretenue par les groupes armés (3R, coalition FPRC et UPC dans le nord-ouest et le centre) ont causé en 6 mois, le déplacement d’environ 100.000 personnes depuis septembre 2016. Un centrafricain sur cinq demeure déplacé et 58% des réfugiés sont des enfants.

A Bruxelles, la communauté internationale avait promis de financer le Plan de Reconstruction et de Consolidation de la Paix à hauteur de 2,2 milliards de dollars. Cinq mois après, ces financements sont timidement déboursés par les bailleurs. Aussi, le plan de réponse humanitaire n’est financé qu’à 5,4% depuis le début de l’année 2017.

Aujourd’hui, selon l’enquête d’Oxfam, environ 70.000 éléments se revendiquent ex-combattants. Le gouvernement, pour sa part, estime que son futur programme de DDRR concerne seulement 7000 ex-rebelles (dont 1500 enfants associés aux groupes armés, 500 mercenaires étrangers et environs 1000 ex FACA).

Oxfam International est une confédération composée de 18 organisations indépendantes qui agissent « contre les injustices et la pauvreté ». Elles travaillent en collaboration avec des partenaires locaux répartis dans plus de 90 pays. Elle est présente en Centrafrique depuis janvier 2014.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués