SOCIéTé  |    

Centrafrique : 34 % de femmes ont bénéficié du Projet Löndo

Par RJDH Centrafrique - 29/03/2017

Sur les chantiers du Projet Löndo, difficile de distinguer les femmes des hommes Tous, ils arborent les gilets d’orange vif et portent les bottes.

 

Sur les chantiers du Projet Löndo, difficile de distinguer les femmes des hommes. Tous, ils arborent les gilets d’orange vif et portent les bottes. La gente féminine, aussi victime de la crise centrafricaine a su tirer profit de ce projet tout en s’investissant dans la reconstruction de la RCA.

Pantalon Jean’s pour la plupart, portant des gants pour d’autres, ces femmes de 20 ans ou plus ont compris qu’elles sont une force de développement et que l’argent se gagne au fruit de l’effort, surtout qu’ « il n’y a pas de métiers exclusivement réservés aux hommes ».
Lors de la célébration de la Journée Internationale de la Femme, le Coordonateur National du Projet, Lucien Judicaël Montinda a salué l’apport des valeureuses filles et femmes centrafricaines qui œuvrent dans le cadre du projet Löndo. Selon les statistiques, « sur les 17.000 bénéficiaires déjà atteints par le projet Löndo dans 34 sous-préfectures, on a un total de 5.780 femmes, soit 34 % de l’effectif recruté par le projet pour l’entretien routier manuel », a rapporté son coordonateur. Pour leur sens de responsabilité, certaines ont été « promues au rang de coordonnatrice régionale, superviseures, cheffes d’équipes, logisticienne etc…. ».

 


© Droits reservés
A Kaga – Bandoro en juillet 2016, Sonia Amedée, une déplacée recrutée par Löndo a exprimé ses attentes. « J’ai perdu les activités champêtres depuis les conflits et cette activité me permettra d’avoir un peu de l’argent afin d’aider ma famille », a – t – déclaré au correspondant du RJDH dans la localité.

Aussi, Carine Data, une orpheline travaillant pour le projet à Bouar (ville du Nord-Est), a avoué sa satisfaction. « Ce que je gagne me permet de subvenir à mes besoins et de prendre en charge le reste de ma famille. J’ai économisé un peu d’argent. Avec le reste, je compte m’inscrire à un cours du soir pour préparer mon avenir » ; a – t – elle projeté.

Hier, 27 mars, le Président F.A Touadera a lancé à Obo, Chef – lieu du Haut – Mbomou, la 4e phase du Projet Löndo. Elle concerne les Sous-préfectures de Birao, Bambio, Amada-Gaza, Abba, Boganda, Bossangoa, Bouca, Nana-Bakassa, Alindao, Kembé, Bangassou, Gambo, Ouango, Rafaï et Obo.

Les ouvriers du projet Löndo sont recrutés par une loterie publique afin d’éviter le clientélisme et le favoritisme. Ils réparent les artères et assainissent les villes.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués