NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |    

Centrafrique : Colloque FACA/EUTM-RCA sur le futur de l’armée centrafricaine

Par LNC - 09/03/2017

Une rencontre hier 6 mars, présidée par le ministre de la défense Nationale, Joseph Yakété et par l’ambassadeur de l’Union Européenne à Bangui, Jean Pierre Reymondet-Commoy.

 

Une rencontre hier 6 mars, présidée par le ministre de la défense Nationale, Joseph Yakété et par l’ambassadeur de l’Union Européenne à Bangui, Jean Pierre Reymondet-Commoy. Colloque ayant pour thème : “les FACA : point de situation et réorganisation en cours”.

Un colloque de mise au point utile et nécessaire, sur les FACA en y intégrant le rôle de l’EUTM dans leur réorganisation. Iniiée par l’EUTM-RCA et l’état major des armées, cette rencontre réunissait des partenaires au développement, la Minusca et l’assemblée nationale.

 


© Droits reservés
L’ambassadeur de l’Union Européenne a ouvert la session :

Le commandant en chef de l’EUTM-RCA, le Général Herman Ruys a fait un bilan et présenté ses perspectives:

“A partir de la mi-Mai, un bataillon de 750 personnes environ sera prêt pour des opérations, mais, sous condition de disposition de matériels d’équipements et d’armement. On continuera avec un deuxième bataillon d’ici à la fin de cette année ci, ce qiui donnera un bataillon au complet de près de 1.500 personnes qui seront opérationnels. Mais, nopus sommes quand même limités par les capacités du camp de Kassaï où l’on ne peut former en même temps que 300 personnes à la fois. Autre limitation, c’est naturellement le nombre d’instructeurs que j’ai à ma disposition pour l’instant.”

Côté centrafricain, le Général Ludovic Ngaïfé, chef d’Etat-major des Forces armées, lui aussi allait dans le sens du général belge, et incite les centrafricains à la patience :

“L’armée existe avec ses manquements, le personnel est là, mais les moyens, les équipements, les infrastructures manquent. Mais l’Armée existe, entre guillemets.

Vous vous pouvez dire que l’armée n’existe pas? parce que’elle ne remplit pas sa mission, mais elle est là. Nous allons petit à petit, faire en sorte de la remettre sur les rails. Il nous faut cet outil de défense, et ça, les politiques en sont conscients, et nous y travaillons.”
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués