SOCIéTé  |    

Centrafrique : Des conducteurs des taxi-moto s’engagent à réorganiser le secteur des transports

Par RJDH Centrafrique - 02/03/2017

Les leaders des conducteurs des taxis-moto ont évoqué les questions de l’organisation de leur secteur ce 1er Mars Bangui.

 

Les leaders des conducteurs des taxis-moto ont évoqué les questions de l’organisation de leur secteur ce 1er Mars Bangui. Un projet du Haut-commissariat à la présidence chargé de la jeunesse pionnière (JPN).

Le secteur des transports notamment la conduite de moto mobilise beaucoup des jeunes à travers le pays. Ces jeunes parfois inexpérimentés et sans permis de conduire sont à l’origine de plusieurs cas d‘accident. Selon les statistiques, les taxis moto sont à l’origine d’au moins 22 accidents en moyenne par jour et deux ou trois morts des individus, selon les sources hospitalières. C’est dans ce contexte que la Jeunesse pionnière nationale entend pousser les jeunes à l’assainissement de ce secteur deux mois après l’interdiction faite aux conducteurs des taxis moto de la municipalité de Bangui aux conducteurs des motos-taxi d’accéder au centre-ville.

 


© Droits reservés
Les échanges visent à réduire considérablement le risque de drames des taxis moto d’après Cyriaque Souké, haut-commissaire de la JPN, « ce métier au lieu que cela soit un service public comme tout autre, est devenu une source de drame national. Pour rectifier, nous au niveau du pouvoir public, avons ce devoir d’organiser ces jeunes conducteurs dans leur travail. Nous allons tout faire pour que la police et la gendarmerie deviennent complices dans le sens où, tous participent à un service public national », a-t- il expliqué avant d’inviter les conducteurs à faire de leur mieux pour que leur travail soit reconnu, protégé et compris par la population.

Marcel Nzapayembi, l’un des responsables appelle le gouvernement à plus d’action et à la formation, « nous avons eu beaucoup de promesse de formation depuis deux ans sans actions concrètes, nous sommes mal à l’aise lorsqu’on nous taxe des responsables d’accidents. Donc, nous attendons à bras ouvert cette formation, nous sommes prêts pour combler nos manquements pour le bien de tous », a-t-il.

Plus de 18. 000 conducteurs de taxi moto sont identifiés à travers Bangui, Bimbo et Begoua dont 200 mineurs en sont les conducteurs.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués