SOCIéTé  |    

Les victimes de la crise de 2013 plaident pour l’adoption d’une loi de réparation

Par RJDH Centrafrique - 24/02/2017

Les victimes de la crise ont échangé avec les élus de la nation sur la nécessité d’une loi en faveur de réparation à l’Assemblée Nationale ce 23 février à Bangui

 

Les victimes de la crise ont échangé avec les élus de la nation sur la nécessité d’une loi en faveur de réparation à l’Assemblée Nationale ce 23 février à Bangui. Une initiative de la Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme (LCDH).

La crise centrafricaine a fait plusieurs victimes dont 12 000 déplacés internes et externes. L’Assemblée provisoire a adopté la loi mettant en place la Cour Pénale Spéciale le 3 juin 2015. Cette loi adoptée par le Conseil National de Transition n’a pas pris en compte le volet réparation d’où le plaidoyer des victimes auprès des députés pour obtenir une loi sur la réparation. Cette initiative intervient 9 jours après la nomination du procureur général de la Cour Pénale Spéciale.

 


© Droits reservés
Selon Célestin Nzala, l’un des membres de l’association des victimes des évènements de 2015 (ASVI5), il faut un mécanisme pour la réparation « il faudrait que la loi institue un mécanisme, qui prenne en considération la question des réparations pour que les coupables soient jugés. Il se peut que ces coupables n’ont pas les moyens pour réparer les torts qu’ils ont causés aux victimes alors, il revient à l’Etat qui a le devoir de protéger ces citoyens et leurs biens de mettre en place ce mécanisme pouvant permettre aux victimes de se relever à travers la réparation », a-t-il expliqué.

Thierry Georges Vackat, député de la nation, s’adhère à la démarche et promet la réaction de l’Assemblée Nationale, « nous sommes représentants du peuple, nous avons écouté avec beaucoup d’attention les préoccupations évoquées par les victimes. L’Assemblée nationale est sensible à cela et adoptera le moment venu cette loi afin que les victimes puissent avoir gain de cause », a-t-il rassuré.

Le plaidoyer des victimes intervient alors qu’un projet de loi portant la mise en place de la commission Vérité, Justice et Réparation est sur la table de l’Assemblée Nationale et sera débattu pendant la session ordinaire du mars au mai prochain.
 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués