ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Centrafrique: La déforestation inquiète de plus en plus

Par Kpangbandjé - 06/05/2011

Elle a poussé les gibiers à se retirer plus loin dans la forêt. Les chasseurs connaissent des difficultés dans leur activité

 

La chasse n’est plus productive comme auparavant. Il suffit de se rapprocher d’un chasseur pour en savoir plus. Il fut un certain moment, les chasseurs n’avaient pas besoin de parcourir des dizaines de kilomètres pour faire la chasse parce que la question de la déforestation n’avait pas atteint le niveau actuel de la chose. Maintenant, non seulement qu’ils parcourent des dizaines de kilomètres mais, ils rentrent parfois bredouille. En effet, si aujourd’hui on est arrivé à ce stade, c’est parce que les sociétés d’exploitation forestière coupent à outrance les bois. Bien que ces entreprises procèdent aux reboisements des différentes essences, cela ne peut arranger systématiquement le problème car, les bois sont coupés quotidiennement or, il faut des années pour que ces arbres poussent ou grandissent. Certes, ce sont des sociétés qui sont en règle mais ne respectent pas toujours les protocoles d’accord. Il y a également les particuliers qui exploitent artisanalement les bois. Ces derniers les coupent sans tenir compte de leur grandeur. Il ne faut pas perdre également de vue la catégorie des personnes qui les coupent pour en faire du charbon ou du bois de chauffe, etc.

 


© google-images.fr
De la viande de gibier cuite
L’homme vit de la forêt et tout préjudice qu’il lui cause, à des répercussions directes sur lui-même. Lorsque les gibiers se font rares, le prix sur le marché ne peut qu’augmenter et finalement la population ne pourra pas s’alimenter des gibiers ou des viandes boucanés. Comment chacun peut-il prendre conscience de la nécessité de protéger la forêt. La République centrafricaine fait partie des pays de l’Afrique Centrale qui œuvrent dans le cadre du projet Forêts du Bassin du Congo et adaptation au changement climatique (Cofcca). L’objectif de ce projet est de contribuer aux processus nationaux d’adaptation climatique à travers le développement des stratégies axées vers la politique qui assure également l’utilisation durable des ressources de la forêt dans les forêts du Bassin du Congo. A ce titre il serait souhaitable d’envisager une politique pouvant permettre la préservation des gibiers dans la forêt au profit des populations.

 

 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués