SOCIéTé  |    

Dix-neuf policiers congolais participent aux opérations de l’ONU dans le monde

Par APA - 04/01/2017

Dix-neuf policiers de la RD Congo participent actuellement aux opérations de maintien de la paix des Nations unies à travers le monde

 

Dix-neuf policiers de la RD Congo participent actuellement aux opérations de maintien de la paix des Nations unies à travers le monde, suivant cette répartition : six experts en Côte d’Ivoire (ONUCI), quatre au Mali (MINUSCA) et neuf en RCA (MINUSCA).

C’est ce qu’a indiqué le chef du service de la coopération policière internationale de la Police nationale congolaise (PNC), le commissaire supérieur Etienne Kalenda, à l’occasion de la cérémonie de prise de contact entre les experts de la Mission des Nations unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO) et 373 éléments de la PNC candidats au test pré-déploiement aux opérations de maintien de la paix de l’ONU prévu en 2017. Le commissaire supérieur Kalenda a indiqué que la PNC ne disposait d’aucune école de formation des officiers et sous-officiers pour stage de pré-déploiement de maintien de la paix. Cependant, grâce à la coopération bilatérale et multilatérale, les officiers de la PNC sont formés dans des écoles à vocation régionale ou internationale telles que l’EIFORCES au Cameroun, RPTC-SADC au Zimbabwe, DOMODEDOVO en Russie, ENOPU en Uruguay et POTI en Virginie aux Etats-Unis, a-t-il dit. La PNC a commencé à participer aux opérations de la paix des Nations unies en 2006 quand ses premiers officiers ont été portés au rang des casques bleus dans deux missions de maintien de la paix en Côte d’Ivoire (dix officiers) et en Haïti (deux officiers). En 2010, 23 autres officiers de la PNC avaient rejoint l’ONUCI et, plus tard, six d’entre eux furent redéployés à la MINUSMA au Mali. Depuis lors, l’équipe organisatrice du test de sélection (SAAT) n’est plus revenue en RD Congo au détriment de la PNC qui, du reste, demeure sous représentée dans le concert des Nations unies, a déploré le commissaire supérieur Kalenda. Il a toutefois rappelé qu’en 2013, pour la première fois de son histoire, la RD Congo a contribué aux opérations de maintien de la paix de l’ONU avec une Unité de police constituée (UPC) forte de 123 policiers dont 17 femmes. Elle fut déployée à Bangui, en Centrafrique, le 12 décembre 2013, au plus fort de la crise, dans le cadre d’abord de la Force multinationale de l’Afrique centrale (FOMAC), puis de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) et, enfin, au sein de la MINUSCA à partir du 15 septembre 2014. Ces policiers congolais de l’UPC sont rentrés à Kinshasa le 15 janvier 2016.

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués