CINéMA & THéâTRE  |     LIVRES  |     MUSIQUE   |     ARTS  |    

Sénégal: Dakar, capitale internationale des graffeurs africains

Par Journaldebangui.com, Xinhua - 29/04/2011

Organisé depuis deux ans à Dakar, le Festgraff, festival international de graffiti est une des plus grande rencontre entre graffeurs africains

 

Ainsi du 14 au 25 avril, une cinquantaine de graffeurs venus d’Afrique et du monde ont expliqué au public dakarois, à travers les conférences, des expositions et projections de films l’apport du graffiti dans le développement social en Afrique. Un peu mal vu, à ses débuts, le graffiti est devenu partie intégrante des paysages urbains en Afrique. A Dakar comme dans beaucoup de capitales africaines, les fresques murales (les dessins et coloris vifs sur fond de messages sur les murs) font partis du décor. Sous l’œil attentif de leur maître, Docta, initiateur de Festigraff, une vingtaine de jeunes, armées de bombes, de crayons ou de pinceau, s’active sur un pan du mur. Au bout de quelques heures de gribouillage, les contours du visage de Nelson Mandela apparaissent, sur fond d’écriture de gros caractère annonçant le thème du Festival: "Xam Xam mooy alal" (le savoir c’est la richesse). Docta explique le sens de ce graffiti: "chacun doit connaître et accomplir ses devoirs avant de réclamer ses droits. Voilà ce que nous avons essayé de représenter sur ce mur".

 

Seynabou, la vingtaine, est une des rares filles sénégalaise qui pratique cet art. "Je faisais de l’art plastique et c’est à travers le Net que j’ai découvert le graffiti. Depuis, j’ai opté pour le graff qui est un art libre". Seulement, les choses n’ont pas été faciles pour elle car Zenixx, de son nom d’artiste, a eu du mal à être comprise par son entourage. "Au début, ma mère renversait mes pots de peintures. Elle ne pouvait pas comprendre mon choix en tant que fille. Mais avec le temps nous avons été compris. On s’est battu pour positiver le graffiti en ciblant les endroits sales, transformés en urinoirs et les rendre à nouveau fréquentables", affirme-t-elle expliqué. Selon Docta, il y a une spécificité au graffiti africain. "Le graffeur africain est très social et très engagé par rapport à ce qui touche la population africaine voire mondiale. Nous parlons de ce qui touche réellement la population. Nos messages sont des messages de sensibilisation des populations, des dirigeants afin qu’ils s’engagent davantage pour le développement du continent", confie le graffeur sénégalais.

 


© plurielles.fr
Selon le sociologue Abdoulaye Niang, les fresques murales agissent comme un outil de promotion, mais "quand elles vont au- delà de la représentation humaine, elle cherche à sensibiliser les populations sur la citoyenneté, le respect des droits humains, comme c’est le cas avec les textes de rap". Le graffiti est né au début du 20e siècle au Mexique (Amérique du sud), et constitue un sous-ensemble du mouvement hip hop souvent perçu comme marginal ou grossier dans la société. Et d’après le sociolinguiste, Dramé Minga, le graffiti n’est pas seulement un art, "c’est aussi un mouvement universel" et un outil d’embellissement qui donne à la ville "un visage plus humain ". Le graffiti est un moyen d’expression de plus en plus usité par les jeunes. Les spécialistes expliquent ce phénomène par la gratuité de cet art. "Au-delà des techniques, le support est gratuit, visible et en plus accessible à un large public. Ce qui renforce l’impact du message", estime Dramé Minga.
 
MOTS CLES :

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués