SOCIéTé  |    

L'engagement financier de l’UE en faveur Centrafrique salué par le gouvernement

Par ACAP - 09/12/2016

Le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua a salué l’engagement financière conséquent de l’Union Européenne en faveur de la République Centrafricaine

 

Le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Félix Moloua a salué l’engagement financière conséquent de l’Union Européenne en faveur de la République Centrafricaine, mercredi 07 décembre 2016 à Bangui, lors d’un point de presse conjoint avec le Chef de la Délégation de l’Union Européenne, Jean Pierre Reymondet-Commoy.

Le but de ce point de presse est de faire la restitution de la table-ronde des bailleurs de fonds, le 17 novembre dernier à Bruxelles, qui a permis à ladite institution de faire des promesses d’importantes promesses de dons en faveur de la République Centrafricaine.

Félix Moloua a expliqué que l’Union Européenne est l’un des plus grands donateurs de la République Centrafricaine avec un engagement de 2.06 milliards d’euros lors de cette table-ronde de Bruxelles.

Il a souligné que c’est avec le soutien financier et technique de l’Union Européenne que notre pays a pu élaborer le document qui a servi de support à cette table-ronde de Bruxelles.

L’Ambassadeur de l’Union Européenne, Jean Pierre Reymondet-Commoy a, quant à lui, affirmé que l’engagement de 2,06 milliards d’euros en faveur de la République Centrafricaine démontre que l’UE continue de soutenir la RCA.

Il fait ainsi allusion aux précédents travaux de collaboration entre les deux parties pour définir les besoins et aides au gouvernement centrafricain à travers son plan d’action national et de consolidation de la paix.

Par ailleurs, le diplomate européen est convaincu que ce plan permettra à la RCA de passer de la gestion de la crise à une approche de développement durable sur le long terme en faveur du peuple centrafricain.

La conférence de presse conjointe intervient une semaine après la publication d’un communiqué de l’UE appelant les groupes armés « à respecter les règles du droit international humanitaire et des droits de l’Homme et à garantir l’accès nécessaire aux populations vulnérables ».

Ce communiqué faisait suite à des affrontements ayant opposé deux groupes armés dans la ville de Bria et faisant des dizaines de victimes et des milliers de déplacés.

 

 
MOTS CLES :  Centrafrique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Lancement du Africa CEO Forum 2015
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JOURNALDEBANGUI.COM

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués